Sommet de l’OTAN: Nicholson réaffirme l’engagement et la détermination du Canada

0
Réunion des ministres des affaires étrangères des pays de l'OTAN à Antalya, 14 mai 2015 (source: www.nato.int)
Réunion des ministres des affaires étrangères des pays de l’OTAN à Antalya, 14 mai 2015 (source: www.nato.int)

Le ministre des Affaires étrangères Rob Nicholson, a conclu aujourd’hui une réunion avec ses homologues de l’OTAN à Antalya, en Turquie, où il a abordé des questions internationales d’importance qui touchent la paix et la sécurité mondiales.

L’Alliance fait face actuellement à des menaces nouvelles et émergentes qui répondent au concept de «guerre hybride» dans la mesure où méthodes de guerre conventionnelles, stratégies de subversion et cyberattaques s’entremêlent sur ce front d’un genre nouveau.

D’une part, le militarisme et l’expansionnisme agressifs de la Russie continuent de poser une grave menace à la stabilité des pays de l’est de l’Europe qui réclament des assurances de sécurité de la part de l’alliance transatlantique.

Au Moyen-Orient et au-delà, le groupe armé État islamique en Iraq et en Syrie constitue une menace non seulement pour la sécurité régionale, mais aussi pour de nombreux États membres de l’OTAN, y compris le Canada.

Le ministre des affaires étrangères a insisté sur l’attachement que parte le Canada à la mise en œuvre des accords de Minsk avant de rappeler que le Canada veut s’afficher en chef de file dans la réponse de la communauté internationale à l’agression russe en Ukraine.

Sur le plan militaire, le soutient du Canada à l’Ukraine passe pas l’octroi de ressources pour renforcer les capacités des forces armées ukrainiennes, le déploiement de 200 membres de l’Aviation royale canadienne pour former les troupes ukrainiennes ou encore l’envoi de matériel militaire non léthal.

Parallèlement, le Canada encourage la stabilité économique de son partenaire ukrainien par la biais d’un appui financier global ainsi que le financement de projets particuliers de développement bilatéraux.

A l’occasion de cette réunion de l’OTAN à Antalya en Turquie, Rob Nicholson a également fait savoir que le Canada accueille favorablement la demande d’adhésion des quatres pays aspirants, soit la Bosnie-Herzégovine, la Géorgie, la Macédoine et le Monténégro ; dans le cadre de la politique «de la porte ouverte» prônée par l’OTAN

Il y a deux ans, les alliés de l’OTAN savaient qu’il fallait être prêt à faire face à des menaces nouvelles et émergentes, et à présent, nous sommes bien placés pour contrer celles qui surgissent sur les fronts Est et Sud de l’Alliance. Seuls des efforts concertés de la communauté internationale permettront de réussir, et le Canada est fier d’apporter sa contribution.
Rob Nicholson, ministre des Affaires étrangères.

Sur une note plus légère, on retiendra la vidéo montrant les ministres des affaires étrangères des pays membres de l’OTAN en train de se détendre en reprenant en chœur le titre «We are the World».

Etudiant en relations internationales à Sciences po Toulouse en France, Bastien se passionne pour les questions de défense et de sécurité à l’internationale. Sa curiosité prononcée pour l’actualité militaire et l’attrait du journalisme l’on incité à rejoindre l’équipe de 45eNord en tant que stagiaire.

Les commentaires sont fermés.