Premières pelletées de terre pour la reconstruction du manège des Voltigeurs de Québec (PHOTOS/VIDÉO)

0

Sept ans après la destruction du manège militaire par les flammes, c’est un nouveau chapitre qui s’ouvre aujourd’hui alors que la première pelletée de terre pour la reconstruction du manège militaire des Voltigeurs de Québec a été effectué ce mardi, à Québec.

Le ministre fédéral Denis Lebel a procédé à la pelletée de terre en compagnie du commandant des Voltigeurs de Québec, le lieutenant-colonel Jonathan Chouinard, du commandant du 35e Groupe-brigade du Canada, le colonel Denis Thébeault et du vice-président (Québec) de Pomerleau Inc, Alain Roy.

«Du temps investi en amont du projet», voilà la réponse du ministre Lebel aux critiques mettant en avant l’absence de réaction du gouvernement dans le dossier entre 2008 et 2015.

La députée néo-démocrate Annick Papillon, présente à l’évènement, s’est réjouie de l’annonce d’aujourd’hui, mais déplore qu’il y ait seulement eu «une seule promesse pour trois élections». Selon la députée de Québec, il est assez incompréhensible que pendant six ans, rien ne se soit passé et que, à quelques mois des élections, une annonce ait finalement été faite.

Le contrat de 72,7 millions $ pour la reconstruction et l’agrandissement du manège à été confié à l’entreprise Pomerleau Inc, a également annoncé le ministre Lebel.

Pour rappel, les trois soumissionnaires étaient: EBC Inc., Pomerleau Inc et Verreault Inc.

Le manège militaire a été conçu en 1885 par l’architecte Eugène-Étienne Taché, qui a aussi dessiné les plans de l’édifice du Parlement.

Le concept architectural retenu pour la reconstruction favorise la conservation du patrimoine et le respect de l’intégrité architecturale, et il s’inspire de croquis réalisés par l’architecte de l’édifice d’origine.

Les éléments du Manège militaire d’origine ayant survécu à l’incendie seront préservés et intégrés au nouvel édifice.

Le Manège aura la même apparence extérieure qu’avant l’incendie, explique un document du ministère, surtout du côté de la façade (vue de la place George V et de la Grande Allée).

Les militaires présents, qui ont tous connus l’ancien manège, parlaient de «nostalgie» et de «souvenirs» en revisitant les lieux en compagnie de l’entreprise Pomerleau.

Travaux publics Canada prévoit que l’investissement total de la rénovation et l’agrandissement du manège au coût de 104 millions $ sera achevée à la fin de l’été 2017, soit en plein cœur de l’été et des festivités entourant le 150e anniversaire de la Confédération.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT #OpLENTUS

Les commentaires sont fermés.