Raids contre le QG des forces spéciales à Sanaa, des morts et des blessés

0
Riyad avait lancé le 26 mars des frappes pour stopper la progression des Houthis qui aurait permis à cette milice issue de l'importante minorité zaïdite d'étendre son emprise sur tout le territoire du Yémen, frontalier de l'Arabie saoudite, pays qui compte aussi une minorité chiite (Archives/Fayez Nureldine/AFP)
Riyad a lancé le 26 mars des frappes pour stopper la progression des Houthis qui aurait permis à cette milice issue de l’importante minorité zaïdite d’étendre son emprise sur tout le territoire du Yémen, frontalier de l’Arabie saoudite, pays qui compte aussi une minorité chiite (Archives/Fayez Nureldine/AFP)

Le quartier général des forces spéciales yéménites à Sanaa, alliées aux rebelles chiites, a été bombardé mercredi par l’aviation de la coalition arabe, faisant au moins 15 morts et plusieurs blessés, ont indiqué des témoins et des sources médicales.

Les avions de combat, qui ont survolé en fin de matinée à plusieurs reprises la capitale, ont pris pour cible le QG du commandement des forces spéciales, dans le sud de Sanaa, et un dépôt d’armes à Fajj Attane (sud-ouest), une colline surplombant la ville, ont rapporté des habitants.

Les raids contre le QG ont fait des dizaines de morts et de blessés, ont affirmé des sources médicales sans citer de bilan précis.

L’une de ces sources, interrogées par l’AFP, a cependant fait état d' »au moins 15 morts et des dizaines de blessés », transportés selon cettte source à l’hôpital public Al-Sabiine, proche du lieu de l’attaque.

L’aviation de la coalition arabe dirigée par Ryad, engagée depuis plus de deux mois contre les rebelles chiites au Yémen, a intensifié ces derniers jours ses frappes contre des positions et des sites militaires tenus par ces miliciens et leurs alliés, des unités de l’armée restées fidèles à l’ancien président Ali Abdallah Saleh.

La multiplication des raids est intervenue alors que des pourparlers de paix sur le Yémen, à l’initiative de l’ONU, prévus jeudi à Genève, ont été reportés sine die.

Les commentaires sont fermés.