Réunion des chefs d’état-major de l’OTAN: vers le plus grand renforcement défensif depuis la guerre froide

0
Les chefs d’état-major de la défense des pays de l’OTAN se sont retrouvés les 20 et 21 mai au siège de l’OTAN, à Bruxelles, pour leur deuxième réunion de 2015 dans le cadre du Comité militaire (OTAN)
Les chefs d’état-major de la défense des pays de l’OTAN se sont retrouvés les 20 et 21 mai au siège de l’OTAN, à Bruxelles, pour leur deuxième réunion de 2015 dans le cadre du Comité militaire (OTAN)

Le général Tom Lawson, chef d’état-major de la défense, a rencontré ses homologues de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) cette semaine dans le cadre d’une réunion du Comité militaire à Bruxelles, en Belgique, au moment où on assiste au plus grand renforcement de la défense collective des pays de l’Alliance depuis la fin de la guerre froide.

le général Lawson, pour qui c’était la dernière réunion de ce niveau avant sa retraite, et les chefs d’état-major de la défense des pays de l’OTAN se sont ainsi retrouvés les 20 et 21 mai au siège de l’OTAN pour leur deuxième réunion de 2015 dans le cadre du Comité militaire.

Le Comité militaire est la plus haute instance militaire de l’OTAN et comprend les chefs d’état-major des pays faisant de l’OTAN. Cette réunion présente donc, note le bureau du chef de l’état major de la Défense du Canada, une excellente occasion pour le général Lawson de tenir des réunions bilatérales avec ses homologues au sein de l’Alliance.

C’est le général d’armée danois Knud Bartels, président du Comité militaire, qui a conduit ces deux jours de réunions. Les chefs d’états-major y ont  discuté du plan d’action pour la réactivité (RAP), de la mission Resolute Support, de l’initiative pour l’interopérabilité avec les partenaires, de la Force pour le Kosovo (KFOR), de la coopération militaire avec l’Ukraine et la Géorgie, ainsi que des orientations militaires stratégiques.

Selon le communiqué du bureau du chef d’état-major canadien de la Défense, les discussions ont porté plus particulièrement sur le contexte de sécurité globale, en constante évolution, et ses répercussions connexes sur l’OTAN,  sur les prochaines étapes pour la mise en œuvre du plan d’action «réactivité» d’ici le Sommet de l’OTAN de 2016 qui aura lieu à Varsovie, en Pologne,  sur la situation de la sécurité en Ukraine et en Géorgie, et le progrès concernant la réforme de leurs défenses respectives, sur les mises à jour concernant les mesures d’apaisement de l’Alliance en Europe de l’Est et en Europe centrale, et  sur le renforcement de la coopération militaire avec des partenaires régionaux clés de l’OTAN.

En participant à une cérémonie de dépôt de couronnes, les chefs d’état-major de la défense de l’OTAN ont également profité de l’occasion pour rendre hommage aux troupes des Alliées et des partenaires qui ont perdu la vie tandis qu’ils servaient l’OTAN.

En marge de la réunion de deux jours, le général Lawson a aussi  rencontré un bon nombre de ses homologues pour entamer des discussions bilatérales, y compris les chefs d’état-major de la défense de l’Ukraine et de la Pologne.

Avant de participer à la réunion du Comité militaire de l’OTAN, le général Lawson a aussi participé à la réunion du Comité militaire de l’Union européenne qui a eu lieu le 19 mai 2015.

Bilan des discussions


Conférence de presse conjointe avec le général Knud Bartels, président du Comité militaire de l’OTAN, le général Philip M. Breedlove, commandant suprême allié en Europe (SACEUR) et le général Jean-Paul Paloméros, Commandant suprême allié Transformation (SACT) lors de la réunion de la 173e Comité militaire en session des chefs du personnel (OTAN)

Les chefs de la Défense de l’OTAN ont discuté des défis émanant à la fois de l’Est et du Sud flancs et la nécessité pour l’OTAN de continuer à adapter et assurer que tous les Alliés étaient l’abri de toute menace, souligne l’OTAN dans le communiqué qui a suivi la réunion.

Les chefs de l’OTAN de défense ont aussi profité de la réunion avec l’Ukraine pour réitérer leur plein appui à la souveraineté de cette nation et à son intégrité territoriale, et ont exprimé leurs préoccupations face à l’augmentation des violations du cessez-le par les séparatistes soutenus , dit l’OTAN, par les Russes, et devant l’utilisation d’armes lourdes et la poursuite du soutien aux séparatistes par la Russie.

La réunion avec les pays partenaires de l’OTAN a aussi permis aux chefs 28 la Défense de mettre en évidence l’importance de renforcer les partenariats de l’OTAN en travaillant et en menant des exercices ensemble afin d’accroître l’interopérabilité.

Enfin, les chefs de la défense ont réaffirmé leur engagement pour les missions actuelles de l’OTAN, se félicitant des progrès de la mission de la KFOR au Kosovo. Ils ont aussi discuté des des défis Afghanistan, de la Mission Resolute Support, qui continue de former, conseiller et assister les forces de sécurité afghanes.

«Nous avons amélioré notre conscience et l’intelligence de la situation, nous accélérons notre prise de décision, nous explorons de nouvelles façons de travailler avec nos partenaires internationaux et nous mettons en place le plus grand renforcement de notre défense collective depuis la fin de la guerre froide avec la préparation du plan d’action (RAP). Et nous augmentons également la volonté et de la disponibilité de l’ensemble de nos forces armées, menées par le  VJTF [Very High Readiness Joint Task Force, NDLR] qui deviendra pleinement opérationnel en 2016», a résumé le général Bartels.

La contribution canadienne

«Cette réunion a été pour moi une excellente occasion de discuter des préoccupations en matière de sécurité auxquelles est confrontée l’Alliance, et de réaffirmer notre engagement à l’égard de nos alliés. Grâce à notre contribution importante aux mesures d’assurance de l’OTAN, nous contribuons à renforcer la sécurité et la stabilité en Europe centrale et en Europe de l’Est, et nous montrons clairement l’engagement inébranlable du Canada envers l’OTAN.», a déclaré pour sa part le général Tom Lawson.

Le Canada demeure engagé envers l’ensemble des tâches fondamentales de l’OTAN, y compris la défense collective, et fournit des capacités modernes et déployables aux missions des alliées et du personnel hautement qualifié à sa structure de commandement, souligne le communiqué du bureau du chef d’état-major canadien sur cette réunion.

Les contributions des Forces armées canadiennes aux opérations et aux activités de l’Alliance depuis 2012 uniquement comprennent notamment, a souligné le général Lawson:

  • le maintien d’un rythme des opérations intense à l’appui des tâches fondamentales de l’OTAN;
  • le maintien d’une force pour l’OTAN qui est capable, déployable et interopérable en s’engageant à participer à des exercices principaux nationale et de l’OTAN (c.-à-d., JOINTEX, TRIDENT JUNCTURE 15);
  • des contributions à la Force internationale d’assistance à la sécurité (FIAS) en Afghanistan (conclusion d’un engagement de douze ans envers l’Afghanistan au cours duquel 40 000 membres ont été déployés)
  • la participation à la mission de l’OTAN au Kosovo (KFOR);

Ainsi que des des contributions précoces et soutenues aux mesures d’apaisement de l’OTAN, notamment :

  • des chasseurs (CF18) en Roumanie, suivi de la mission de police aérienne dans les pays baltes à l’automne de 2014;
  • une frégate aux opérations maritimes de l’OTAN;
  • des planificateurs militaires canadiens au Grand Quartier général des Puissances alliées en Europe;
  • des militaires canadiens qui ont participé à des formations bilatérales et de l’OTAN en Europe centrale et en Europe de l’Est;
  • des ressources engagées à la Force de réaction de l’OTAN;
  • le maintien d’une contribution appréciable au personnel militaire de l’OTAN, y compris le commandant adjoint du Commandement de la Force interarmées interalliée de Naples.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.