«S’il vous plaît, partez»: un avion espion américain averti en mer de Chine du Sud (AUDIO/VIDÉO)

L'avion de surveillance américain a survolé de nouvelles îles chinoises. (US Navy)
Temps de lecture estimé : 2 minutes

La marine chinoise a envoyé pas moins de huit avertissements en milieu de semaine dernière à un avion de surveillance américain envoyé dans une région de la mer de Chine du Sud, où la Chine a mené des travaux de poldérisation de masse dans la région contestée.

«Ceci est la marine chinoise, ceci est la marine chinoise, s’il vous plaît veuillez quittez rapidement», a-t-il été déclaré dans des transmissions radio enregistrées entre la marine chinoise et un avion espion américain, qui ont été déclassifié par l’US Navy jeudi soir.

L’incident est survenu mercredi 20 mai, quand un avion P-8A Poseidon volait au-dessus de la mer de Chine méridionale.

«Je suis un avion militaire des États-Unis qui mène des activités militaires légitimes en dehors de l’espace aérien national», ont réagi des membres d’équipage à bord de l’avion américain. «J’opère avec légitimité, comme l’exige le droit international».

Plus tard, un opérateur radio chinois se faisant visiblement de plus en plus pressant a répondu, «vous vous approchez de notre zone d’alerte militaire», ajoutant: «votre action est dangereuse».

Le capitaine Mike Parker, commandant de l’aéronef de surveillance utilisé dans la région, a déclaré à CNN qu’il croyait que les ordres chinois venaient de Fiery Cross Reef, l’une des plus grandes îles artificielles créées par la Chine.

L’US Navy a également publié des images de la bonification des terres pendant les vols récents. Les responsables du Pentagone ont dit que la Chine a récupéré quelque 2000 acres de terre en mer de Chine méridionale, avec la création d’une chaîne d’îles artificielles qui doit servir à renforcer sa revendication territoriale sur la zone. Les allégations de la Chine sont contestés par les Philippines, Brunei, la Malaisie, le Vietnam et Taiwan.

Suivant les vols de la semaine dernière, le Pentagone envisage le déploiement de navires et d’avions dans les 12 miles des installations chinoises. La zone de 12 de miles autour de la masse revendiqué d’un pays est généralement acceptée comme étant les eaux territoriales de ce pays. En déployant au sein de ces 12 miles, les États-Unis ferait la démonstration de leur mépris pour les revendications territoriales de la Chine.