Syrie: l’ONU s’inquiète pour les habitants après la prise de Palmyre par l’EI

0
 Les djihadistes hissent le drapeau de l'#EI sur la citadelle médiévale (époque mamelouke) de Palmyre (@romaincaillet/compte Twitter)
Les djihadistes hissent le drapeau de l’EI sur la citadelle médiévale (époque mamelouke) de Palmyre (@romaincaillet/compte Twitter)

Le Conseil de sécurité de l’ONU s’est déclaré vendredi « très inquiet » pour des milliers d’habitants restés à Palmyre et pour ceux qui ont fui la ville antique syrienne, dont le groupe État islamique a pris le contrôle.

Dans une déclaration adoptée par consensus, les 15 pays membres se disent particulièrement préoccupés pour les femmes et les enfants de Palmyre, « étant donné la pratique connue de l’EI d’enlever et d’exploiter femmes et enfants », mais aussi en les violant, les mariant de force et en les recrutant comme enfants soldats.

Ils demandent à tous les belligérants « de laisser passer en toute sécurité les civils qui fuient la violence » et réaffirment qu’il « incombe en premier lieu aux autorités syriennes de protéger sa population ».

Les 15 pays réitèrent aussi leur condamnation des destructions de l’héritage culturel perpétrées en Irak et en Syrie, « en particulier par l’EI ».

Ils expriment à cet égard « leur grande inquiétude » pour le site de Palmyre, qui fait partie du patrimoine mondial de l’Unesco.

Les commentaires sont fermés.