Terrorisme: un quotidien local annonce une vague d’arrestations préventives à Montréal

0
Terrorisme: un quotidien local annonce une vague d'arrestations préventives à Montréal (GRC)
Terrorisme: un quotidien local annonce une vague d’arrestations préventives à Montréal (GRC)

La GRC a mené au cours des derniers jours dans la région de Montréal la plus grosse vague d’arrestations préventives en matière de terrorisme au Canada depuis les attentats de l’automne, dit avoir appris le quotidien La Presse.

Dans un article signé Vincent Larouche et Gabrielle Duchaine, le journal dit tenir de plusieurs sources que les policiers fédéraux ont mis la main au collet d’au moins une demi-douzaine de jeunes de crainte qu’ils quittent le Canada pour aller grossir les rangs de groupes djihadistes.

Le 13 avril, Mahdi El Jamali et Sabrine Djaermane, tous deux âgés de 18 ans et étudiants du Collège Maisonneuve, avaient été arrêtés, placés en détention, puis formellement inculpé le 20 avril d’activités liées au terrorisme.

Il ont été accusés d’avoir tenté de quitter le Canada en vue de commettre un acte terroriste à l’étranger, de possession d’une substance explosive, d’avoir facilité un acte terroriste, et d’avoir commis un acte au profit ou sous la direction d’un groupe terroriste.

Peu avant, deux autres Montréalais, Daniel Minta Darko et Merouane Ghalmi, se sont fait imposer en vertu de l’article 810.01 du Code criminel, de sévères conditions, dont le port d’un bracelet GPS, parce que les autorités craignaient qu’ils commettent un acte terroriste.

Déjà, en février, la police de Montréal enquêtait sur la disparition d’un groupe de six jeunes Québécois âgés de 18 et 19 ans étudiant à Maisonneuve soupçonnés d’être partis pour se joindre à des groupes djihadistes en Syrie.

Puis, à ce nombre s’ajoutait en mars un septième jeune Québécois parti vers la Turquie dont les autorités ont perdu la trace qui étudiait lui-aussi à ce collège de l’arrondissement Mercier–Hochelaga-Maisonneuve où le professeur, activiste et leader musulman Adil Charkaoui louait des salles pour y enseigner l’arabe et le Coran.

Bref, depuis le début de cette vague d’arrestations, il ne se passe pas un mois sans qu’on annonce une ou plusieurs nouvelles arrestations de jeunes aspirants terroristes. Des jeunes gens qui vivaient parmi nous, qui auraient pu être nos voisins ou les amis de nos enfants.

Depuis les récents événements qui ont secoué la communauté, les autorités son devenues hyper-vigilantes. La procureure de la couronne fédérale, Me Lyne Décarie, experte des dossiers de terrorisme, avait prévenu que d’autres cas semblables risquaient d’être prochainement soumis au tribunal. «Tout le monde sait qu’il y a un certain nombre d’enquêtes en cours.»

Pour l’instant, il n’a toutefois pas encore été possible d’obtenir confirmation ou commentaires de la GRC.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.