Prêtre enlevé en Syrie dans la province de Homs: «Ils approchent, priez pour nous»

0
Le prêtre syrien Jacques Mourad, supérieur du monastère Mar Elian, enlevé par Daesh (compte Twitter @FChetienne)
Le prêtre syrien Jacques Mourad, supérieur du monastère Mar Elian, enlevé par Daesh (compte Twitter @FChetienne)

Le père Jacques Mourad, prêtre de l’Église syriaque catholique du diocèse de Homs en Syrie, a été enlevé jeudi avec un de ses collaborateurs par des hommes armés, a annoncé vendredi l’Oeuvre d’Orient, une association française entièrement consacrée à l’aide aux chrétiens d’Orient

« Ce prêtre a été enlevé par trois personnes masquées en début d’après-midi dans son monastère de Mar Elian à Qaryatayn, alors qu’il organisait l’accueil prévisible d’un afflux de réfugiés de Palmyre », a expliqué l’Oeuvre d’Orient.

L’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), a confirmé lui aussi que « deux hommes, dont au moins un prêtre » avaient été enlevés par des hommes armés « près Qaryatayn, dans la province de Homs », alors que des forces du groupe État islamique se rapprochent de la région.

Depuis l’Œuvre d’Orient, le Père Ziad Hilal, jésuite de Homs, raconte sur le site de l’Oeuvre d’Orient les circonstances du drame: « Après la chute de Palmyre, beaucoup de civils se sont dirigés vers Qaryatayn, petite ville à 30 km de Homs, et surtout le monastère de Mar Elian où le Père Jacques Mourad avait commencé à organiser l’accueil des familles déplacées. C’est à ce moment-là que 3 hommes masqués l’ont kidnappé ainsi qu’un chrétien âgé de 37 ans originaire d’Alep, Boutros. Ils ont été emmenés vers un lieu inconnu dans sa propre voiture et nous sommes sans nouvelle, ce qui est très inquiétant pour la communauté chrétienne. »

Comme prêtre et pasteur je ne quitterai jamais le lieu tant qu’il y a des gens, sauf si on me chasse.
Jacques Mourad, prêtre

Travaillant en collaboration avec le Père Jacques Mourad, le Père Hilal était encore en contact avec lui quelques heures plus tôt. «Alors que je lui proposais de quitter un moment Qaryatyan avec le rapprochement du DAECH [l’acronyme en arabe du groupe armé État islamique, NDLR] il m’a répondu «comme prêtre et pasteur je ne quitterai jamais le lieu tant qu’il y a des gens, sauf si on me chasse», explique-t-il.

Membre de la communauté Al Khalil, le père Mourad avait succédé à la tête du Monastère de Mar Moussa au père jésuite italien Paolo Dall’Oglio, disparu depuis près de deux ans dans les environs de Raqa (est).

Dans l’esprit de cette communauté favorisant le dialogue interreligieux, le père Mourad s’est toujours mis au service de toute la population, chrétienne et musulmane, relève l’Oeuvre d’Orient.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.