De Carignan à Bernard, le CMR Saint-Jean change de commandant (PHOTOS/VIDÉO)

0

C’est une tradition dans les Forces armées canadiennes, les commandants ne restent que peu de temps à leur poste avant de passer à autre chose. Deux ans après son arrivée à la tête du Collège militaire royal de Saint-Jean, le colonel Jennie Carignan a cédé sa place au colonel Simon Bernard.

Arrivée en 2013 au CMR Saint-Jean, le colonel Carignan est affectée au Collège des Forces armées canadiennes à Toronto pour compléter le programme de sécurité nationale. Le colonel Simon Bernard occupait le poste de directeur-adjoint des opérations courantes à l’état-major interarmées stratégique au quartier général de la Défense nationale à Ottawa.

C’est avec un sentiment du devoir accompli, mais non sans une certaine émotion, que le colonel Carignan a donc signé vendredi 19 juin les parchemins officialisant le changement de commandement au CMR Saint-Jean.

«Ca donne toujours un petit pincement de quitter le Collège. Je me suis énormément attachée, malgré que je ne suis pas une promotion du CMR [Saint-Jean]. Je viens de Kingston, mais je me suis énormément attachée à Saint-Jean, sa mission, son personnel, aux élèves-officiers bien sûr… mais je sais que j’aurai d’autres occasions de revenir ici», a dit en interview le colonel Carignan.

Sous la présidence du major-général Éric Tremblay, commandant du nouveau Commandement de la Génération du personnel militaire, le Collège en a profité pour effectuer un changement d’assignation d’adjudant-chef entre l’adjudant-chef Philippe Turbide et l’adjudant-chef Justin Morneau.

Même s’il n’y a pas de cérémonie pour lui, le directeur des élèves-officiers va également changer à la prochaine rentrée. Le major Alain Proulx, toujours très présent dans les exercices menés par les élèves-officiers, va ainsi tirer sa révérence pour laisser place au major Sébastien Campagna.

Évoquant le rôle qu’aura à jouer son successeur, Jennie Carignan précise ne pas avoir donné d’absolus ou d’ordre à Simon Bernard. «Mon but était d’offrir le plus d’informations possibles, pour que lui, à son tour, il puisse poser son propre diagnostic et y aller avec sa personnalité et les choses qu’il veut poursuivre.»

Pour le colonel Simon Bernard, «le colonel Carignan laisse vraiment un héritage profond au Collège et […] les premières semaines je vais être en mode observation, je vais regarder où est-ce qu’on se situe […], mais y aura pas de grands changements avec mon arrivée au Collège». a-t-il indiqué à 45eNord.ca.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT #OpLENTUS

Les commentaires sont fermés.