Décès à Valcartier: le 5 RALC perd un des siens

Temps de lecture estimé : 2 minutes

150629-sebastien-demersLes artilleurs de Valcartier ont perdu l’un des leurs en ce début d’été. Le bombardier-chef Sébastien Demers est décédé chez lui le 23 juin dernier.

C’est, non pas le Service national des enquêtes des Forces armées (SNEFC) qui mène l’enquête, mais la Sûreté du Québec en collaboration avec le bureau du Coroner, puisque le militaire habitait à Portneuf, en dehors de la base. Toutefois, la SQ tiendra la police militaire informée de façon à ce qu’elle puisse, à son tour, tenir la chaîne de commandement et l’unité à laquelle appartenait le militaire informées des développements de l’enquête.

La SQ précise cependant que le décès n’est pas reliée à un acte criminel.

Ayant rejoint les Forces armées canadiennes en juillet 2003, le bombardier-chef Sébastien Demers a été déployé à deux reprises en Afghanistan, en 2006-2007 et en 2008.

En 2014, il a rejoint l’unité interarmées de soutien au personnel de Valcartier et intégré le programme de transition à la vie civile.

Se disant «extrêmement triste du décès du bombardier-chef Demers», l’Unité interarmées de soutien au personnel a indiqué à 45eNord.ca que le focus principal est désormais de «soutenir la famille et les collègues [du bombardier-chef] dans ce moment de deuil».

Les proches recevront les condoléances au Complexe Claude Marcoux Ltée, de Lévis, ce samedi 4 juillet à compter de 9h. Une liturgie de la Parole sera célébrée à 15h30 le même jour à la chapelle du complexe.

La famille demande à ce que l’envoi de fleurs soit plutôt compensé par un don à la fondation du Centre de prévention du suicide de Québec (www.cpsquebec.ca).

Rappelons qu’il existe de nombreux services tant du côté militaire que du côté civil qui permet d’être «à l’écoute», tels que le 1 866 277-3553 du Centre de prévention de suicide du Québec, les différents programmes du Service de santé mentale des Forces armées canadiennes ou bien encore, à défaut, parler à quelqu’un de confiance!

Ubique!