La Marine royale canadienne dit adieu au NCSM Algonquin

0
Cérémonie de désarmement du NCSM Algonquin, à Esquimalt, le 11 juin 2015. (MARPAC)
Cérémonie de désarmement du NCSM Algonquin, à Esquimalt, le 11 juin 2015. (MARPAC)

Le destroyer de classe Iroquois NCSM Algonquin, a été mis hors service jeudi 11 juin 2015 – «désarmé» selon les traditions de la Marine – à la base des Forces canadiennes Esquimalt, après 41 années de services distingués.

L’illustre carrière du NCSM Algonquin a compté des déploiements auprès du groupe opérationnel de la Force navale permanente de l’Atlantique, dans le golfe d’Oman pour l’opération APOLLO, et dans l’Est du Pacifique aux fins de l’opération CARIBBE. Le NCSM Algonquin fut aussi le navire de commandement pour la Gouverneure générale du Canada d’alors, Michaëlle Jean, lors de la Revue internationale de la Flotte tenue dans le cadre du centenaire de la Marine canadienne en 2010.

L’équipage du NCSM Algonquin a pour la dernière fois, jeudi, salué le navire et quitté son bord suivi de son commandant, le capitaine de corvette Jonathan Lafontaine. Le pavillon du navire, le pavillon de beaupré et sa flamme de mise en service ont été descendus une dernière fois pendant que la Musique Naden jouait l’hymne du coucher du soleil. Il s’agissait d’un bel hommage rendu au navire et à ses marins qui ont servi avec distinction.

Lorsqu’un navire est mis hors service, on dit qu’il est désarmé, un terme qui remonte à l’époque où on enlevait les armes du navire dans certaines situations lorsqu’il était à quai. Dans la Marine royale canadienne, la tradition se poursuit et l’on appelle «désarmement» la cérémonie officielle durant laquelle le pavillon du navire, son pavillon de beaupré et sa flamme de mise en service sont descendus, l’équipage quitte le navire pour la dernière fois et ce dernier n’est plus appelé un NCSM.

Construit par les Chantiers Davie à Lauzon, au Québec, le NCSM Algonquin a été mis en service le 3 novembre 1973. Il a pris la mer pour la toute la première fois avec la Flotte de l’Atlantique avant d’être transféré à la Flotte du Pacifique en 1994. C’est là que son service prend fin.

Alan Bowen, Chef de la direction de Davie, a affirmé: «Le bon fonctionnement de ces fleurons de la Marine royale canadienne au cours des quatre dernières décennies, témoigne de la compétence des hommes et des femmes de Davie qui ont non seulement construit, mais également effectué des travaux de radoub sur ces navires».

45eNord.ca a, à plusieurs occasions, mis le pied à bord de l’Algonquin, notamment lors de l’exercice international RIMPAC 2012 ou lors de l’exercice TRIDENT FURY.

Je félicite le NCSM Algonquin pour ses longs et loyaux services qui ont contribué à protéger les intérêts du Canada au pays et partout dans le monde. Les équipages passés et actuel du NCSM Algonquin ont servi la Marine avec dévouement et distinction, et ses contributions en mer ont toujours été gage d’excellence dans les opérations navales.
Vice-amiral Mark Norman, commandant de la Marine royale canadienne

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT #OpLENTUS

Les commentaires sont fermés.