Les fusils qui remplaceront les vieux Lee-Enfield des Rangers seront basés sur le fusil tactique TIKKA T3

0
Des Rangers canadiens de Gjoa Haven (Nunavut) s’apprêtent à quitter le camp de patrouille pour se rendre au camp de base, le 21 août 2013, dans le cadre de l’opération Nanook 13. (Photo: Sergent Alain Martineau/DAPAir)
Des Rangers canadiens de Gjoa Haven (Nunavut) s’apprêtent à quitter le camp de patrouille pour se rendre au camp de base, le 21 août 2013, dans le cadre de l’opération Nanook 13. (Sergent Alain Martineau/DAPAir)

Le ministre associé à la Défense, Julian Fantino, a annoncé ce mardi 23 juin l’attribution à Colt Canada d’un contrat pour le projet de remplacement et d’amélioration des fusils des Rangers dont les vieux Lee-Enfield céderont progressivement la place à de nouveaux fusils basés sur le fusil tactique finlandais TIKKA T3.

Colt Canada, de Kitchener en Ontario, s’est vu attribuer à cette fin un premier contrat d’une valeur de 1,5 million $ visant à remplacer les fusils Lee Enfield utilisés par les Rangers canadiens.

Les Rangers, principalement des réservistes autochtones, ont entre autres comme tâches d’assurer une présence militaire dans le cadre de la protection de la souveraineté, notamment signaler des activités inhabituelles, recueillir, localement, des données d’importance pour les opérations militaires et en effectuant, au besoin, des patrouilles de surveillance/protection de la souveraineté.

Les Rangers participent également aux activités des Forces canadiennes en fournissant une expertise, des indications et des conseils sur le milieu local. en effectuant, sur demande, des patrouilles du Système d’alerte du Nord et fournissant de l’aide locale dans le cadre des activités de recherche et de sauvetage.

Mais les Lee-Enfield dont sont équipés les Rangers canadiens sont si vieux qu’ils sont tombés à court de pièces, affirment les responsables gouvernementaux. Achetés lors de la fondation de l’unité en 1947 et conçus selon un design du 19e siècle, ces fusils, qui supportent toutefois bien le froid, servent aujourd’hui bien davantage à la protection des hommes face aux prédateurs qu’aux engagements militaires.

Vers le remplacement des vieux Lee-Enfield

Un Ranger canadien avec un vieux Lee-Enfield. (Combat Cam)
En 2014, une demande de proposition avait été faite à la société Colt Canada relativement à la conception des nouveaux fusils modernes destinés aux Rangers canadiens.

«Les Rangers canadiens jouent un rôle important dans la capacité du Canada à affirmer sa souveraineté dans le Nord et offrent un service essentiel aux Forces armées canadiennes. Le gouvernement est déterminé à s’assurer que les Rangers disposent des outils dont ils ont besoin, et au nom du gouvernement, je tiens à les remercier de tous leurs efforts visant à protéger nos frontières et assurer la sécurité des citoyens» , a déclaré aujourd’hui le ministre Fantino.

La demande de propositions pour la conception de nouveaux fusils destinés aux Rangers a été diffusée en septembre 2014, et le contrat a été octroyé au début de 2015.

Tel qu’annoncé sur 45eNord.ca en septembre 2014, un premier contrat d’une valeur d’environ 1,5 million $ a été octroyé en 2015 à Colt Canada pour la gestion du concours de conception, ainsi que l’approvisionnement de jusqu’à 125 fusils d’essai.

En tant que fournisseur et spécialiste de l’entretien d’armes légères de longue date du gouvernement, Colt Canada s’est servi de son expertise pour aider le gouvernement dans le cadre du concours visant à attribuer la conception et la fabrication des fusils, soulignait aujourd’hui la Défense nationale dans le communiqué qui annonce le nouveau contrat.

C’est l’importateur Stoeger Canada, de Whitby, en Ontario, qui a soumis un modèle de fusil tactique compact TIKKA T3 conçu sur mesure, qui a été l’entreprise retenue dans le cadre de la demande de propositions lancée par Colt Canada.

Un nouveau fusil basé sur le fusil tactique compact TIKKA T3

Les fusils qui remplaceront les vieux Lee-Enfield des Rangers seront basés sur le fusil tactique compact TIKKA T3. (Colt)
Le fusil de remplacement est basé sur le SAKO T3 CTR (Tactical Rifle Compact) de Sako Ltd , une entreprise basée à Riihimäki, en Finlande.

Le nouveau fusil sera utilisé par les Rangers canadiens lors des patrouilles dans certaines des régions les plus reculées des zones côtières, du centre et du nord du Canada. Les températures dans ces régions peuvent monter jusqu’à + 39C avec une forte humidité dans les régions côtières et forestières et descendre aussi bas que -51C dans les régions arctiques.

En outre, dans les zones côtières, le fusil sera aussi exposé à l’air marin chargé de sel et à l’eau.

Le fusil devra en outre pouvoir être transporté par les Rangers canadiens à pied, à bord des véhicules utilitaires, des motoneiges, des traîneaux, de petits bateaux et de véhicules tout-terrain. Et il doit rester opérationnel pendant et après l’exposition à ces environnements.

L’arme finlandaises subira aussi plusieurs modifications pour convenir à l’usage qui lui est destinée, comme, par exemple, une crosse plus grande pour que le tireur puisse facilement faire usage du fusil tout en portant des gants.

Les prototypes ont déjà été livrés aux Rangers et feront maintenant l’objet d’évaluations l’utilisateur jusqu’à la fin de 2015.

Puis, aux termes d’un deuxième contrat, à la suite de la mise à l’essai des 125 fusils au cours de l’été 2015 et de toute modification requise liée à la conception, Colt Canada fabriquera plus de 6.500 fusils qui seront progressivement distribués aux Rangers canadiens entre le milieu de l’année 2016 et la fin de l’an 2019.

Colt Canada produira le canon, la culasse mobile et le récepteur sous licence de Sako.

Colt Canada fabriquera également les pièces de rechange et les accessoires tels que des étuis et les crans de sûreté.

La fabrication des fusils, de 2016 à 2019, permettra selon le ministère de la Défense le maintien en poste de 95 employés et contribuera à la création d’environ 30 emplois dans la région de Kitchener-Waterloo.

En tant que fournisseur et spécialiste de l’entretien d’armes légères de longue date du gouvernement, Colt Canada s’est servi de son expertise pour aider le gouvernement dans le cadre du concours visant à attribuer la conception et la fabrication des fusils, souligne également la Défense nationale dans le communiqué qui annonce le nouveau contrat.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.