Mali: Aqmi revendique les deux dernières attaques contre la Mission de l’ONU

0
Des Casques bleus en patrouille dans les rues de Gao, au Mali (Marco Dormino/MINUSMA)
Des Casques bleus en patrouille dans les rues de Gao, au Mali (Archives/Marco Dormino/MINUSMA)

Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a revendiqué les deux dernières attaques contre la force de l’ONU au Mali cette semaine, à Bamako et dans le nord du pays, rapporte dimanche l’agence privée mauritanienne Al-Akhbar.

Aqmi affirme sa responsabilité de l’attaque aux roquettes contre une base de la Minusma le 25 mai à Bamako et dans l’explosion d’une mine ayant visé jeudi un convoi dans lequel se trouvaient des chefs de la Minusma, la force de l’ONU au Mali, dans le nord du pays, affirme Al-Akhbar, citant un porte-parole d’Aqmi, Abderrahmane Al-Azawadi.

Al-Akhbar, qui affirme avoir été contactée par téléphone par le porte-parole d’Aqmi, publie régulièrement les communiqués des jihadistes.

Selon la Minusma, un Casque bleu bangladais a été tué et un autre grièvement blessé lors de l’attaque du 25 mai dans les environs de l’aéroport de Bamako.

L’attaque de jeudi, une explosion de mine contre un convoi transportant les chefs des effectifs militaires et de la police de la Minusma, a fait trois morts, a affirmé dimanche le porte-parole d’Aqmi, cité par Al-Akhbar.

La Minusma avait fait état de trois Casques bleus originaires du Burkina Faso blessés lors de cette attaque et indiqué que le convoi de la Minusma avait heurté une mine sur l’axe Teherdge-Tombouctou (nord-ouest).

Le général danois Michael Lollesgaard, commandant de la force militaire, et le chef djiboutien de la police de la Minusma, Awale Abdounasir, se trouvaient à bord de ce convoi, avaient indiqué à l’AFP des sources au sein de la Minusma.

Les commentaires sont fermés.