Opération REASSURANCE: Le NCSM Winnipeg est parti pour un déploiement de 9 mois

0
La frégate caanadienne NCSM Winnnipeg a quitté son port d'attache, Esquimalt, Colombie-Britannique, pour un déploiement de 9 mois (compte Twitter/@CHEK News)
La frégate caanadienne NCSM Winnnipeg a quitté son port d’attache, Esquimalt, Colombie-Britannique, pour un déploiement de 9 mois (compte Twitter/@CHEK News)

Les 255 marins et membres d’équipage de la frégate canadienne NCSM Winnipeg ont quitté leur port d’attache, Esquimalt en Colombie-Britannique, ce matin pour un déploiement de neuf mois dans le cadre de l’opération REASSURANCE.

Relevant des Forces maritimes du Pacifique, le NCSM Winnipeg est une frégate de la classe Halifax dotée d’un hélicoptère CH-124 Sea King et d’un détachement aérien.

Après le Fredericton, ce sera avec le Winnipeg la deuxième fois que sera déployée une frégate modernisée dans le cadre du Projet de modernisation des navires de la classe Halifax/prolongation de la vie de l’équipement des frégates(MCH/FELEX_, un programme de 4,3 milliards de dollars axé sur la mise à niveau et l’amélioration de la flotte existante de frégates de la Marine royale canadienne.

Le NCSM Winnipeg se joindra donc aux forces de l’OTAN dans la mer Méditerranée, dans le cadre de l’opération Réassurance, pour promouvoir la sécurité et la stabilité en Europe centrale et orientale. Le navire y remplacera le NCSM Fredericton, qui a fait partie des Forces maritimes permanentes de l’OTAN depuis janvier 2015.

«Nos marins ont fait preuve de dynamisme, d’engagement et de dévouement exceptionnels au moment où nous menions un programme d’instruction intensif adapté à notre mission prochaine. Le NCSM Winnipeg est prêt à tous les égards à se joindre à nos alliés de l’OTAN et à perpétuer la tradition d’excellence opérationnelle que l’on connaît à la Marine royale canadienne, où l’union fait véritablement la force.», avait déclaré avant le départ le Capitaine de frégate Pascal Belhumeur, commandant du NCSM Winnipeg.

Le déploiement du NCSM Winnipeg à l’appui des mesures d’apaisement de l’OTAN procurera au Canada, affirme pour sa part la Défense nationale, la flexibilité pour exécuter diverses missions afin de soutenir les efforts internationaux menés dans la région, notamment la surveillance, la défense régionale, la mobilisation diplomatique et le renforcement des capacités.

Pendant son voyage en route pour l’opération REASSURANCE, le NCSM Winnipeg participera en outre à l’opération CARIBBE pendant environ trois semaines. L’opération CARIBBE est la participation du Canada à la campagne multinationale contre le trafic illicite effectué par le crime organisé transnational dans la mer des Caraïbes et dans l’est de l’océan Pacifique.

Le NCSM Winnipeg est la deuxième frégate modernisée à être déployée à l’appui des objectifs du gouvernement du Canada. Le Projet de modernisation des navires de la classe Halifax / prolongation de la vie de l’équipement des frégates(MCH/FELEX) est un programme de 4,3 milliards de dollars axé sur la mise à niveau et l’amélioration de la flotte existante de frégates de la Marine royale canadienne. Le programme demeure dans les limites du budget et devrait être achevé d’ici 2018.

Relevant des Forces maritimes du Pacifique, à Esquimalt, en Colombie-Britannique, le NCSM Winnipeg est une frégate de la classe Halifax dotée d’un équipage de 250 membres de tout grade, de même que d’un hélicoptère CH-124 Sea King et d’un détachement aérien.


Le contre-amiral Truelove alors qu’il invitait le public à assister au départ du NCSM Winnipeg (MARPAC)

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.