Premier départ de troupes de Valcartier pour l’Opération REASSURANCE

41
Plus de 200 militaires de Valcartier vont prendre la direction de la Pologne pour effectuer une série d'exercices dans le cadre de l'Opération REASSURANCE. (MDN)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Plus de 200 militaires de Valcartier vont prendre la direction de la Pologne pour effectuer une série d'exercices dans le cadre de l'Opération REASSURANCE. (MDN)
Plus de 200 militaires de Valcartier vont prendre la direction de la Pologne pour effectuer une série d’exercices dans le cadre de l’Opération REASSURANCE. (MDN)

Deux jours seulement après que le 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada ait changé de commandant, ils sont plus de 200 militaires de Valcartier à prendre la direction de la Pologne dans le cadre de l’Opération REASSURANCE. Quatre-vingt d’entre eux ont quitté la base ce matin.

Le ministre Steven Blaney, ministre de la Sécurité publique, s’est dit «content d’être ici ce matin et de voir que les Québécois et Québécoises vont participer a cet exercice» et a réitéré la position canadienne de vouloir «envoyer un signal à M. Poutine que pour nous la souveraineté est importante, le respect des frontières est aussi important».

Le major Simon Côté, futur commandant de la force opérationnelle terrestre de l'Opération REASSURANCE. (MDN)
Le major Simon Côté, commandant de la Force opérationnelle terrestre de l’Opération REASSURANCE. (MDN)

Le commandant du détachement canadien qui se rend en Pologne, le major Simon Coté, que nous avions interrogé il y a peu, a précisé que c’est un contingent de 80 personnes qui est parti ce matin de la base de Valcartier. Deux autres suivront dans les prochaines semaines.

Un total d’environ 220 militaires du groupe-compagnie du 3e Bataillon Royal 22e Régiment, prendront la relève du 3e Bataillon Royal Canadian Regiment, basé à Petawawa, en Ontario.

«Je suis content d’aller en mission en Pologne. C’est une belle opportunité pour nous. Cela fait longtemps que nous n’avons pas eu d’entraînement avec l’OTAN à proprement parler, cela va nous mettre à jour et retisser des liens avec eux», a raconté à 45eNord.ca le capitaine Yannick Trudeau, qui sera l’officier des opérations pour la force opérationnelle terrestre de l’Op. REASSURANCE.

Au cours de leur déploiement de six mois, les militaires prendront part à une série d’exercices visant à montrer la disponibilité opérationnelle de nos troupes et leur interopérabilité opérationnelle avec celles de nos alliés de l’OTAN et de nos partenaires à la sécurité.

Aux côtés de nos alliés polonais et américains pour l'exercice ORZEL ALERT. (Jacek Szymanski DAPM/Caméra de combat des Forces Canadiennes)
Les Canadiens se joindront à des soldats polonais et américains pour une série d’exercices, dans le cadre de l’Opération REASSURANCE. (Archives/Jacek Szymanski DAPM/Caméra de combat des Forces Canadiennes)