Renaissance du 433e escadron d’appui tactique à la Base aérienne de Bagotville

0

150610-bagotville-escadron-433-blondin-etendard_1000

L’Escadron 433 est de retour à la Base militaire de Bagotville après avoir été dissout il y a de ça 10 ans. Le commandant de la 3e Escadre et de la Base de Bagotville, le colonel Sylvain Ménard, et le commandant de l’Aviation royale canadienne (l’ARC) le lieutenant-général Yvan Blondin ont procédé mardi à la sortie de l’étendard de l’Escadron 433.

Le retour à quatre escadrons de chasse constitue un changement important pour l’Aviation royale canadienne. Le commandant de l’Aviation royale canadienne, le Lieutenant-général Blondin déclarait lors de la cérémonie «Je suis moi-même un ‘Ti-pics’, j’ai débuté ma carrière sur le CF-18 au sein du 433. C’est avec un pincement au cœur que j’ai procédé en 2005 au retrait de son étendard. Vous comprendrez donc, que je suis très heureux aujourd’hui de participer à la renaissance de ce célèbre Escadron».

À l’été 2005, les escadrons 425 et 433 avaient en effet été fusionnés afin de mieux répondre aux objectifs de la nouvelle politique de défense visant à faire de la 3e Escadre une force expéditionnaire, et surtout, de faire des économies. L’unité regroupée avait conservé le nom de l’escadron 425 et les couleurs de l’escadron 433 avaient été retirées le 15 juillet 2005 au cours d’une cérémonie officielle.

Mais, avec une décennie de recul, les bénéfices ne sont tout simplement pas suffisants face à la perte de la capacité par la base d’envoyer des équipes dans des missions à travers le monde.

Les missions en Libye et au Koweït ont montré qu’il fallait plus grande flexibilité opérationnelle. Le même réflexion s’effectue d’ailleurs également à la base de Cold Lake en Alberta.

«Avoir quatre équipes nous donne beaucoup plus de flexibilité maintenant pour une rotation à l’extérieur pendant qu’on a une équipe à la maison qui se prépare pour les remplacer, avec une équipe forte de leadership. C’est ce qu’on recherchait», a expliqué le lieutenant-général Blondin.

«Les récents et nombreux changements mondiaux forcent une restructuration de la Force de chasse du pays. Les implications du Canada au sein de coalition telle que l’OTAN tiennent nos troupes très occupées. Ce retour à quatre escadrons de chasse nous permettra plus de résilience et une plus grande flexibilité opérationnelle», a renchéri Colonel Ménard, qui quittera ses fonctions dans un mois et sera remplacé à la tête de l’Escadron 433 par le commandant Billy Mitchell.

Cité par la presse régionale, le nouveau commandant a déclaré quant à lui « que l’intégrité, le travail d’équipe et l’initiative seront des valeurs présentes dans le hangar 6, où se trouveront les effectifs de l’Escadron », soulignant à son tour qu’«Avec quatre escadrons de chasse, nous avons beaucoup plus de flexibilité pour avoir une rotation à l’extérieur pendant qu’on a une équipe qui se prépare ici».

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.