Syrie: les Kurdes menacent sérieusement l’EI et se rapprochent maintenant de Raqa

0
Syrie: les Kurdes chassent l'EI le la base de la Brigade 93, une base clé au nord de Raqa. (Compte Twitter/@ikrambalekani)
Syrie: les Kurdes chassent l’EI le la base de la Brigade 93, une base clé au nord de Raqa. (Compte Twitter/@ikrambalekani)

Les forces kurdes syriennes, appuyées par les frappes aériennes de la coalition antijihadiste dirigée par les États-Unis, ont chassé lundi les combattants du groupe État islamique (EI) d’une base clé au nord de Raqa, principal fief de l’EI en Syrie, selon une ONG.
—-
Mise à jour au 23/06/2015 à 8h12

Les forces kurdes et les combattants arabes ont pris mardi Aïn Issa après de violents combats et grâce à l’appui de la coalition conduite par les États-Unis.

Jusqu’à la lisière de Raqa, les lignes de défense de l’EI sont fragiles désormais car il n’y a pas de fortifications dans ce secteur qui est un un terrain plat.

—-

Il s’agit du deuxième revers en une semaine infligé par les Kurdes à l’EI après la capture de Tall Abyad, important point de transit pour les djihadistes à la frontière turque.

« Les Unités de protection du peuple kurde (YPG), soutenues par la coalition, ont pris la totalité de Liwa 93 (Brigade 93), situé à 56 km au nord de Raqa, rapporte l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

« Les lignes de défense de l’EI se sont déplacées aux portes de la ville de Raqa », rendant vulnérable cette capitale de facto de l’EI en Syrie, a affirmé à l’AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l’OSDH.

Cette base « était aussi importante pour l’EI car elle surplombe les routes reliant Raqa à ses fiefs dans les provinces d’Alep (à l’ouest) et de Hassaké (à l’est) », selon lui.

L’EI tenait cette base militaire depuis qu’il en chassé les forces du régime syrien à l’été 2014.

« Les Kurdes ont également pénétré dans les quartiers périphériques de la ville d’Aïn Issa, proche de la Brigade 93 (…), cette ville est de facto tombée militairement avec la chute de la base », précise M. Abdel Rahmane.

Si les YPG prennent Aïn Issa, cela serait la troisième position importante perdue en quelques jours par l’EI dans la province de Raqa, bastion des djihadistes.

Grâce aux frappes de la coalition internationale, les Kurdes parviennent à infliger revers après revers à l’organisation extrémiste depuis le début de l’année, avec la reprise de la ville kurde de Kobané dans le nord de la Syrie.

Les commentaires sont fermés.