Trois roquettes palestiniennes tirées contre Israël qui riposte

0
Une roquette tirée le 26 mai 2015  par des activistes palestiniens de la bande de Gaza a touché le sud d'Israël (Archives/IDF)
Le sud d’Israël a été touché par trois roquettes palestiniennes mercredi 3 juin au soir. (Archives/IDF)

Trois roquettes palestiniennes tirées de la bande de Gaza ont touché mercredi soir le sud d’Israël, a annoncé la police. L’armée israélienne a immédiatement riposté, bombardant des camps d’entraînement appartenant au Hamas et au Djihad islamique.

Des témoins et des médecins ont affirmé que les raids aériens israéliens, intervenus jeudi peu avant l’aube, avaient provoqué quelques dégâts dans les camps d’entraînement, deux appartenant au Hamas et un au Djihad islamique, sans faire de victimes. L’armée israélienne a confirmé les frappes.

Les roquettes, qui visaient les villes israéliennes d’Ashkelon et de Netivot, sont tombées en terrain découvert. « Personne n’a été blessé », a précisé Tsahal.

Les brigades d’Omar revendiquent

Un groupe, qui se désigne comme les brigades d’Omar, a revendiqué l’attaque. Il a précisé sur Twitter qu’elle était une représaille à la mort d’un militant de l’Etat islamique, tué mardi par les forces de sécurité du Hamas dans la bande de Gaza.

« Nous poursuivons notre djihad contre les juifs, les ennemis de Dieu et personne ne pourra nous décourager », précise le groupe dans un communiqué.

Ces incidents surviennent une semaine après une roquette tirée de Gaza qui avait atteint le secteur d’Ashdod, ce qui avait été une frappe d’une portée sans précédent depuis la guerre de l’été dernier entre Israël et le Hamas. L’aviation israélienne avait alors répliqué en frappant quatre cibles dans le territoire palestinien.

Les commentaires sont fermés.