Un ex-sniper canadien se rendra «parmi les héros» au Moyen-Orient (VIDÉO)

0
Après deux «tours» en Afghanistan, Wali se rendra au Moyen-Orient pour une guerre de l'image.
Après deux «tours» en Afghanistan, Wali se rendra au Moyen-Orient pour une guerre de l’image.

Un ex-tireur d’élite canadien se rendra bientôt au Moyen-Orient afin de tourner un documentaire au front, auprès des combattants s’opposant à l’État islamique, et prendra part lui-même au combat.

Wali est son surnom donné lors de la mission canadienne en Afghanistan. Ancien membre du Royal 22e Régiment, l’homme de 33 ans a récemment quitté les Forces armées canadiennes.

«C’est une idée qui n’est pas venu d’un coup. Je voulais aller faire un documentaire, puis peu à peu avec toutes ces images qu’on a vu, j’ai pris ca personnel et en voyant les combattants là-bas, ça ma aussi donné l’idée de combattre. C’est devenu un projet hybride!», a-t-il dit en entrevue avec 45eNord.ca.

J’aurai une arme dans une main et une caméra dans l’autre, mais mon arme principale c’est la caméra!
Wali, ex-tireur d’élite du Royal 22e Régiment

Voulant partir prochainement en Irak, Wali souhaite montrer, caméra dans une main et fusil dans l’autre, comment et pourquoi se battent les combattants en Irak et en Syrie face au groupe armé État islamique.

Comme lors de la Première Guerre mondiale, la ligne de front bouge peu et permet tant de se reposer que de vivre des moments intenses.
Des peshmergas lors d’une pause dans les opérations sur la ligne de front dans le nord de l’Irak, fin 2014.

Le but de ce documentaire, qui s’intitulera Parmi les Héros sera de convaincre le Canada et la communauté internationale d’envoyer des troupes et de l’équipement dans la région, afin de vaincre l’État islamique.

«Mon focus est sur les héros. C’est quoi un héros? Un héros, c’est quelqu’un qui a le choix. Quelqu’un qui a eu le choix de combattre ou pas et qui le fait volontairement», précise l’ex militaire qui veut montrer les combats et l’intimité de ces combattants.

Prêt à prendre des risques, Wali n’en demeure pas moins prudent et rappelle qu’il se rendra là-bas pour sauver des innocents et non les tuer.

Pour réussir son pari, l’ex-tireur d’élite fait appel au public pour financer son projet de documentaire par une campagne de sociofinancement sur Kickstarter et sur son site web. Le documentaire sera fait à la façon d’un journal, selon son futur réalisateur.

Après plusieurs Canadiens de l’Ouest, comme Brandon Glossop et Dillon Hillier, Wali sera cependant le premier Québécois comme il aime à dire.

Un autre objectif pour Wali est de convaincre d’anciens militaires de se joindre à lui pour combattre aux côtés de celles et ceux qui résistent face au groupe armé État islamique.

«Mon but, c’est aussi de convaincre d’autres personnes de venir. Si on peut être 100 à y aller d’un coup ça serait tant mieux». Le message est lancé, la campagne de financement aussi!

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT #OpLENTUS

Les commentaires sont fermés.