Une commission d’experts examinera désormais les besoins d’approvisionnement militaire du Canada

(Nicolas Laffont/45eNord.ca)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Le ministre de la Défense nationale, Jason Kenney, a annoncé la première mise à jour au Guide d’acquisition de la Défense (GAD) ce 27 mai  à l’Exposition CANSEC 2015 à Ottawa (Nicolas Laffont/45eNord.ca)
Le ministre de la Défense nationale, Jason Kenney, alors qu’il annonçait la première mise à jour au Guide d’acquisition de la Défense (GAD) et la mise sur pied de la Commission indépendante d’examen des acquisitions de défense le 27 mai à l’Exposition CANSEC 2015 à Ottawa (Nicolas Laffont/45eNord.ca)

Récemment annoncée,la Commission indépendante d’examen des acquisitions de la défense soumettra désormais l’approvisionnement militaire canadien à un examen et une analyse rigoureuse des besoins.

Dévoilée en même temps que la stratégie d’approvisionnement en matière de défense dont elle fait partie, la création de ce panel d’experts indépendants vise à mettre en œuvre une analyse critique systématique des exigences obligatoires de haut niveau pour les projets d’approvisionnement militaire du Canada.

Désormais, tous les projets évalués à plus de 100 millions de dollars, ainsi qu’à certains autres projets spécifiques d’une valeur inférieure à ce seuil passeront sous le crible de cette commission d’experts indépendants.

C’est M. Keith Coulter qui avait été nommé le 24 juillet 2014, conseillé spécial chargé de donner des conseils sur la mise en œuvre de cette nouvelle fonction et la mise sur pied de la commission. Il sera le premier président de cette commission jusqu’à la fin de son mandat en juillet 2015.

Le ministère a communiqué aujourd’hui la liste des cinq experts qui siégeront à cette commission sur recommandation du premier ministre : Larry Murray qui en est aussi le président désigné, M.Martin Gagné, Mme Renée Jolicoeur, M.Philippe Lagassé ainsi que M.David N. Caddey.

Paradoxalement, Il aura quand même fallu près de 18 mois afin d’arrêter la composition de ce panel, justement censé fluidifier le processus d’approvisionnement et éviter désaccords et délais à la fin du processus.

A travers cette commission qu’il qualifie «d’élément clé»,  le ministre de la Défense nationale espère ainsi parvenir à un plus grand degré de clarté et de certitude au cours des premières étapes qui entourent le processus d’approvisionnement.

La Commission indépendante d’examen des acquisitions de la défense (CIEAD) nous aidera à fournir en temps voulu le bon équipement aux hommes et aux femmes des Forces canadiennes et à assurer ainsi l’optimisation des ressources pour les contribuables canadiens.
Jason Kenney, ministre de la Défense nationale

Pour sa part, Christyn Cianfarani, Présidente de l’Association des industries canadiennes de défense et de sécurité (AICDS) a déclaré que «la nomination d’un groupe d’experts indépendants, qui sont en mesure de fournir des conseils concernant les besoins militaires, et qui comprend des représentants de l’industrie, représente un important pas vers l’avant à l’opérationnalisation de la Stratégie en matière d’approvisionnement de la Défense»

Rappelons que, selon les termes du ministère,  la stratégie d’approvisionnement en matière de défense a pour objet de fournir en temps voulu le bon équipement aux Forces armées canadiennes, de tirer parti de ces achats pour créer des emplois et favoriser la croissance et finalement simplifier le processus d’approvisionnement.

A cet égard, la 17ème édition du CANSEC, le plus important salon canadien sur la défense et la sécurité qui s’est tenue la semaine dernière a été l’occasion de faire le point sur les des principaux programmes et projets d’approvisionnement en cours pour la Défense canadienne.