Washington veut muscler son effort de formation militaire des Irakiens

0
Un soldat américain aide un soldat irakien a bien se positionner et tenir son arme, le 7 janvier 2015. (Master Sgt. Mike Lavigne/1st Infantry Division/US Army)
Un soldat américain aide un soldat irakien a bien se positionner et tenir son arme, le 7 janvier 2015. (Master Sgt. Mike Lavigne/1st Infantry Division/US Army)

Le Pentagone est en train de préparer des options pour un renforcement de l’effort de formation des troupes irakiennes, ciblant tout particulièrement les combattants issus de tribus sunnites, a indiqué mardi un porte-parole.

« Nous avons déterminé qu’il serait mieux de former plus » de combattants irakiens, a indiqué le colonel Steven Warren, porte-parole du Pentagone.

La formation directe de membres des tribus sunnites dans la province sunnite d’Al-Anbar est « l’une des options envisagées », a indiqué le porte-parole du Pentagone.

Trois semaines après la conquête par le groupe Etat islamique de Ramadi, chef-lieu d’Al-Anbar, Barack Obama a déploré que les forces irakiennes ne soient pas assez aptes au combat.

« Nous voulons que plus de soldats irakiens soient entraînés, frais, bien équipés, concentrés », a-t-il dit en marge d’un sommet du G7 en Allemagne, ajoutant que Bagdad devait prendre des engagements « sur le processus de recrutement, sur l’entraînement » des forces armées.

Le porte-parole du Pentagone a expliqué que les Etats-Unis voudraient « voir (…) plus de Sunnites » se présenter pour l’entraînement militaire américain.

« Nous avons demandé au Premier ministre Abadi » d’agir en ce sens, a-t-il ajouté.

Les préoccupations américaines sont renforcées par le fait qu’il n’y a plus en ce moment de soldats irakiens en formation dans la province d’Al-Anbar, ou plusieurs centaines de formateurs militaires américains sont stationnés.

Selon le Pentagone, Bagdad a retiré ses soldats en formation pour renforcer la sécurité d’un pèlerinage.

La coalition contre le groupe Etat islamique menée par les Etats-Unis a formé jusqu’à aujourd’hui 8.920 militaires irakiens, et 2.601 sont en cours de formation.

« Parce que les forces que nous avons formées font mieux qu’attendu » sur le champ de bataille, « nous pensons que c’est dans l’intérêt de tout le monde d’en entraîner plus », a indiqué le colonel Warren.

Les commentaires sont fermés.