BFC Suffield: des troupes de neuf pays de l’OTAN terminent un entraînement CBRN au Canada

Le Centre de recherches de Suffield de Recherche et développement pour la défense Canada a accueilli des délégués de neuf pays dans le cadre d’un exercice de trois semaines pour perfectionner leurs compétences en matière de défense contre des agents chimiques, biologiques et radiologiques. (Capture d'écran/Archives/ministère belge de la Défense)
Temps de lecture estimé : 3 minutes
Le Centre de recherches de Suffield de Recherche et développement pour la défense Canada a accueilli des délégués de neuf pays dans le cadre d’un exercice de trois semaines pour perfectionner leurs compétences en matière de défense contre des agents chimiques, biologiques et radiologiques. (Capture d'écran/Archives/ministère belge de la Défense)
Le Centre de recherches de Suffield de Recherche et développement pour la défense Canada a accueilli des délégués de neuf pays dans le cadre d’un exercice de trois semaines pour perfectionner leurs compétences en matière de défense contre des agents chimiques, biologiques et radiologiques. (Capture d’écran/Archives/ministère belge de la Défense)

Du 13 au 31 juillet, le Canada a accueilli et participé à l’un des principaux exercices d’entraînement CBRN [chimique, bactériologique, radioactif et nucléaire] de l’OTAN avec des représentants de la Belgique, du Danemark, de la France, de l’Allemagne, des Pays Bas, de la Norvège, du Royaume Uni et des États Unis.

Cet événement multinational a permis à ces spécialistes de mettre à l’épreuve leurs compétences, d’améliorer l’interopérabilité et d’accroître l’état de préparation de la coalition dans un des environnements les plus complets et réalistes.

Le Centre de recherche de Suffield – RDDC, situé à la BFC Suffield à medecine Hat, en Alberta, fournit au ministère de la Défense nationale, aux Forces armées canadiennes, à d’autres ministères ainsi qu’à des organismes de sécurité nationale et de sécurité publique les connaissances et les avantages technologiques nécessaires pour défendre et protéger les intérêts du Canada au pays et à l’étranger. (MDN)

Le contingent représentant plus de 300 membres du personnel provenant de neuf pays de l’OTAN a donc terminé ce 31 juillet l’exercice PRECISE RESPONSE au Centre de recherches de Suffield de Recherche et développement pour la défense Canada, à Suffield, en Alberta d’une durée de trois semaines au cours desquelles des spécialistes en défense chimique, biologique, radiologique et nucléaire (CBRN) se sont entraînés ensemble afin de pouvoir intervenir dans le cadre de la Force de réaction de l’OTAN, une coalition visant à contrer les menaces CBRN.

Pendant l’exercice PRECISE RESPONSE, les participants ont fait face à des situations d’urgence biologique, chimique et radiologique à l’aide d’agents toxiques réels dispersés dans un environnement contrôlé. L’exercice comportait des scénarios pour les équipes d’un seul pays ainsi que des scénarios impliquant plusieurs pays.

PRECISE RESPONSE 2015

Au cours des 12 dernières années, l’exercice PRECISE RESPONSE a accueilli plus de 3 300 spécialistes militaires en défense CBRN de tous les pays membres de l’OTAN. 130 employés du gouvernement canadien ont participé à cet exercice cette année.

«Le rôle du Canada comme hôte de l’exercice PRECISE RESPONSE et comme participant démontre l’engagement de notre pays à maintenir la sécurité dans le monde et à améliorer les capacités des Forces armées canadiennes. L’exercice a permis aux alliés de l’OTAN d’échanger des connaissances et d’effectuer un entraînement de haut niveau, ce qui consolide notre alliance et améliore la confiance des spécialistes en défense CBRN dans leurs compétences et leurs procédures.», a déclaré le ministre canadien de la Défense, Jason Kenney.

Cette année, soixante membres des Forces armées canadiennes (FAC) ont participé à l’exercice tandis que 70 autres membres des FAC et de RDDC ont été impliqués dans le soutien et la conduite de l’exercice.

RDDC est une agence du ministère de la Défense nationale (MDN) du Canada. Elle offre au MDN, aux Forces armées canadiennes (FAC) et aux autres ministères, ainsi qu’aux collectivités de la sécurité publique et de la sécurité nationale, les connaissances et les avantages technologiques nécessaires pour défendre et pour protéger les intérêts du Canada, au pays comme à l’étranger.

Le Centre de recherches de Suffield de RDDC est situé sur la Base des Forces canadiennes Suffield, à Suffield, en Alberta – environ 45 km à l’ouest de Medicine Hat. La base a été établie en 1941 en tant que station d’expérimentation interarmées du Canada et du Royaume Uni pour la recherche sur des agents chimiques et biologiques. À ce jour, elle y accueille des membres des Forces armées canadiennes ainsi que des membres de l’Unité d’entraînement de l’Armée britannique Suffield, aussi appelée BATUS.