Déclaration du premier ministre Harper pour la Journée annuelle des vétérans de la guerre de Corée

0
Pièces d'artillerie du 2e RCHA à l'appui du 2e Bataillon du RCR, juin 1951. Photo : Bibliothèque et Archives Canada PA-128820
Pièces d’artillerie du 2e RCHA à l’appui du 2e Bataillon du RCR, juin 1951.
(Bibliothèque et Archives Canada)

C’est aujourd’hui lundi 27 juillet le 62e anniversaire de l’armistice de la guerre de Corée et la troisième Journée annuelle des vétérans de la guerre de Corée au Canada.

Le Premier ministre Stephen Harper a fait aujourd’hui la déclaration suivante pour souligner la troisième Journée annuelle des anciens combattants de la guerre de Corée

«Aujourd’hui, nous rendons hommage aux anciens combattants canadiens de la guerre de Corée qui se sont battus pour défendre la République de Corée et aider à raffermir la liberté et la démocratie dans ce pays devant l’agression communiste.

«En juillet 1950, après la Seconde Guerre mondiale, à un moment où sa force était limitée, le Canada a dépêché des troupes auprès des Forces des Nations Unies en Corée, en commençant par trois destroyers de la Marine royale du Canada – les NCSM Cayuga, Athabaskan et Sioux – dans les eaux coréennes. Le Canada a ensuite fait ce qui allait s’inscrire parmi les plus vastes déploiements militaires de son histoire, notamment l’envoi de cinq destroyers de plus, de l’Aviation royale canadienne et de la Force spéciale de l’Armée canadienne.

Les chiffres

La Corée du Nord a envahi la Corée du Sud le 25 juin 1950, et les combats ont duré presque trois ans.

Plus de 26 000 braves Canadiens et Canadiennes ont servi en Corée, dont 516 qui ont consenti le sacrifice ultime.

Environ 7 000 Canadiens et Canadiennes ont continué de servir en Corée entre la date de la signature de l’armistice et la fin de l’année 1955, et certaines troupes canadiennes sont restées en Corée jusqu’en 1957.

«Dans toute la péninsule coréenne et sur les lignes de front, dans des paysages accidentés et dangereux comme la colline 677 dans la vallée de Kapyong, la colline 355, le village de Chail-li, la vallée de Chorwon et la saillie de l’Imjin, plus de 26 000 Canadiens ont servi entre 1950 et 1953, et 7 000 de plus ont servi jusqu’à la fin de 1955, après la signature de l’armistice de la guerre de Corée.

«La guerre de Corée a fait plus de 1 500 victimes canadiennes, dont 516 qui ont fait le sacrifice ultime. Aujourd’hui, près de 400 Canadiens reposent au Cimetière commémorant les morts des Nations Unies en Corée, à Busan.

«Aujourd’hui, tandis que nous nous remémorons une époque marquée par un service et un esprit extraordinaires, nous devons nous souvenir des braves Canadiens qui ont donné leur vie, des sacrifices de leur famille ainsi que de ceux et celles qui continuent de servir avec distinction et fierté.»

Pour sa part, au nom Erin O’Toole, ministre des Anciens Combattants, la sénatrice Yonah Martin a pris part, aujourd’hui, à une cérémonie commémorative au Mur national du Souvenir des vétérans de la guerre de Corée, situé à Brampton, qui visait à souligner le 62e anniversaire de l’armistice de la guerre de Corée et la Journée des vétérans de la guerre de Corée.

«Aujourd’hui, nous rendons hommage aux vétérans de la guerre de Corée et nous soulignons le 62e anniversaire de l’armistice de la guerre de Corée. Les efforts et les sacrifices de ces Canadiens et Canadiennes ont contribué à rétablir la paix et la prospérité aux Sud-Coréens. Nous ne devons jamais oublier que le maintien de la sécurité à l’étranger est essentiel à la liberté et aux possibilités dont nous profitons ici au pays.», a déclaré quant à lui le ministre des Anciens Combattants.


Le Canada a déployé le troisième plus grand contingent de soldats pour aider la Corée du Sud dans la guerre de Corée de 1950 à 1953.Environ 9000 Canadiens qui ont participé à la Guerre de Corée sont encore en vie aujourd’hui.(Vidéo/Arirang)

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.