Des vidéos de gavage d’un détenu de Guantanamo devront finalement être diffusées, décide une juge américaine

0
La chaise de contention utilisé pour gaver de force les détenus en grève de la faim (Photo: US Army)
La chaise de contention utilisé pour gaver de force les détenus en grève de la faim (Photo: US Army)

Assez traîné! Une juge fédérale américaine a ordonné au gouvernement de se préparer à diffuser d’ici la fin de l’été des vidéos montrant le gavage d’un détenu de la base de Guantanamo, comme le réclamaient les médias depuis de longs mois, rapporte la presse américaine.

Juge Gladys Kessler. (Beverly Rezneck/US District Court District of Columbia)
Critiquant les avocats du gouvernement pour les mois de délai et la procédure d’appel «frivole» dans cette affaire que le gouvernement fait traîner depuis neuf mois, la juge Gladys Kessler, de la United States District Court for the District of Columbia, a ordonné une diffusion publique de bandes vidéos montrant l’alimentation forcée du prisonnier Abu Wa’el Dhiab.

Le ressortissant syrien a été détenu dans l’établissement de 2002 à décembre dernier, quand il a été libéré et accueilli par l’Uruguay. Avec d’autres détenus, il avait, pour protester contre l’isolement prolongé,lancé une grève de la faim qui avait duré de long mois et embarrasser l’administration américaine.

Les responsables américains avaient décidé de le nourrir de force en lui insérant dans le nez un long tube qui descendait jusqu’à son estomac, ce que certains critiques de l’administration américaine considéraient comme une forme de torture.

Suite à une demande d’une coalition de médias, dont l’Associated Press, le New York Times, ABC et Bloomberg, la juge fédérale, nommée à ce poste en 1994 par le Président Clinton, avait ordonné une première fois la publication des bandes année dernière, mais le gouvernement avait porté la décision en appel.

Finalement, cet appel – que Kessler avait qualifié de «vraiment frivole» – a échoué, et l’affaire est revenue devant elle.

Cette fois, le gouvernement aura jusqu’à fin août pour éditer les vidéos et caviarder certaines informations pour des raisons de sécurité, a décidé la juge fédérale, mais plus question de prolongation de délai. Sur le total de 32 bandes vidéos, le 8 premières devront donc être prêtes pour fin août et les autres un mois plus tard.


En 2013, le rapper Mos Def s’était porté volontaire pour montrer comment se ré.roule l,alimentation forcée d’un détenu. Avertissement: images crues. (Vidéo: CNN)

Le gavage

Au plus fort de la grève de la faim, en 2013, il y a eu plus d’une centaine grévistes de la faim à la prison américaine sur la base de Guantanamo, de l’aveu même des autorités américaines.

De ce nombre, 45 étaient alimentés de force, selon les chiffres fournis par les responsables de la prison eux-même.

«Les détenus sont attachés sur une chaise par leurs corps, leurs pieds, leurs mains, et deux fois par jour un tube, peut-être recouvert d’huile d’olive, est inséré dans leur nez jusqu’à l’estomac, et on force l’individu à s’alimenter. Et cela dure depuis des semaines et des mois», avait déploré à l’époque Dianne Feinstein, présidente de la commission du Renseignement du Sénat, qui avait visité la base militaire de Guantanamo, à Cuba, le 7 juin avec le secrétaire général de la Maison-Blanche et a qualifié ce traitement de «cruel».

Le Syrien Abu Wa’el Dhiab, qui souhaitait que l’alimentation forcée cesse en journée pour respecter le jeûne du ramadan, s’était adressé à la Cour, mais la même juge Gladys Kessler, avait alors expliqué que les lois adoptées par le Congrès l’empêchaient d’intervenir.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.