500 millions $ en contrats à Rheinmetall Canada (PHOTOS/VIDÉO)

0

Ce n’est pas une, mais bien deux annonces qu’a fait le ministre de la Défense nationale Jason Kenney lundi 27 pour l’attribution de contrats de près de 500 millions $ à la société Rheinmetall Canada Inc. de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Les contrats portent sur la fourniture d’équipement nécessaire aux Forces armées canadiennes, à savoir l’équipement intégré du soldat – dont le projet avait été annoncé en 2008, et le radar à moyenne portée.

Équipement intégré du soldat

L'équipement intégré du soldat. (Nicolas Laffont/45eNord.ca)
L’équipement intégré du soldat. (Nicolas Laffont/45eNord.ca)

Le Projet d’équipement intégré du soldat doit donner du matériel militaire essentiel à l’efficacité et à la protection des soldats de première ligne sur un champ de bataille moderne. Cet équipement fera partie de la charge de combat des soldats. À noter cependant qu’une partie de l’ancien équipement faisant partie de la charge de combat est mis à jour.

Le matériel se compose d’accessoires d’armes et d’appareils électroniques qui permettent aux soldats de rester en contact avec leur équipe après être sortis des véhicules sur le champ de bataille. De plus, il comprend une radio, un ordinateur qui ressemble à un téléphone intelligent muni d’un logiciel de gestion du combat, un GPS et un casque d’écoute.

Pour l’instant, le système est conçu pour fonctionner au niveau de section et peloton, mais des responsables du projet ont indiqué que ce n’était que le début d’un plus large plan qui pourrait aboutir à «connecter» tout un bataillon et même groupement tactique.

Rheinmetall Canada a donc obtenu un contrat d’une valeur initiale de 8,5 millions $ pour mettre cette nouvelle capacité à l’essai. Une fois que le système aura été complètement validé et accepté d’ici au printemps 2016, le gouvernement pourra aller de l’avant et «exercer les options du contrat» fin 2016 pour acheter jusqu’à concurrence de 4.144 équipements, puis attribuer un deuxième contrat pour le soutien connexe. La valeur totale de ces deux contrats pourrait atteindre 250 millions $, et 34 emplois pourraient être créés.

Radar à moyenne portée

Version réduite du radar à moyenne portée. (Nicolas Laffont/45eNord.ca)
Version réduite du radar à moyenne portée. (Nicolas Laffont/45eNord.ca)

Quant au projet de radar à moyenne portée, les Forces armées canadiennes disposeront de 10 systèmes de radar qui pourront être transportés en opérations par camion. Identique au système israélien Iron Dome, le système canadien doit permettre aux soldats des Forces armées canadiennes de détecter l’emplacement des armes de tir indirect, comme les mortiers, les pièces d’artillerie ou les lanceurs de roquettes, dans un rayon de 15 km. Ils permettront aussi aux soldats de suivre des avions, des hélicoptères ou d’autres menaces aériennes au-dessus de l’endroit où se trouvent les troupes et dans un rayon de 75 km.

C’est en présence de l’ambassadeur israélien au Canada Rafael Barak que l’annonce a justement eu lieu.

Le gouvernement a attribué deux contrats à Rheinmetall Canada. Le premier contrat porte sur l’acquisition de dix systèmes radars à moyenne portée sur une période de trois ans, tandis que le second porte sur la fourniture du soutien en service connexe. La valeur potentielle des deux contrats est de 243,3 millions $. Ce contrat devrait permettre de créer 15 emplois.

La livraison des systèmes radars devrait commencer en 2017.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT #OpLENTUS

Les commentaires sont fermés.