Au lendemain de la réunion de Québec, Kenney reçoit à Ottawa le chef de la diplomatie irakienne

0
Le Dr Ibrahim Al-Jaffari, ministre des Affaires étrangères de l’Irak, reçoit un cadeau de la part de l’honorable Jason Kenney, ministre de la Défense nationale, au cours d’une rencontre des deux ministres. Les images ont été prises au Quartier général de la Défense nationale (QGDN), au 101, promenade Colonel By, à Ottawa (Ont.) (MDN)
Le Dr Ibrahim Al-Jaffari, ministre des Affaires étrangères de l’Irak, reçoit un cadeau de la part de l’honorable Jason Kenney, ministre de la Défense nationale, au cours d’une rencontre des deux ministres. Les images ont été prises au Quartier général de la Défense nationale (QGDN), au 101, promenade Colonel By, à Ottawa (Ont.) (MDN)

Au lendemain de la réunion de Québec des pays de la coalition anti État-islamique,où le Canada a annoncé plusieurs engagements en faveur des autorités irakiennes, le ministre de la Défense, Jason Kenney, a reçu ce aujourd’hui à Ottawa le ministre irakien des Affaires étrangères, Ibrahim al-Jaafari, alors que les chasseurs canadiens continuaient de frapper des positions djihadistes au Moyen-Orient.

Les deux ministres ont participé à une cérémonie de dépôt de couronne à la tombe du Soldat inconnu située au Monument commémoratif de guerre du Canada et, bien sûr ont aussi discuté de l’opération IMPACT, qui constitue la contribution des Forces armées canadiennes aux efforts de la coalition mondiale pour combattre le groupe armé État islamique.

Au cours de la discussion, précise le communiqué du ministère canadien des Affaires étrangères, le ministre Kenney a réitéré l’engagement du Canada d’aider les forces irakiennes à combattre l’EI et d’empêcher ce groupe terroriste de trouver refuge en Irak ou en Syrie. Le ministre al-Jaafari a aussi informé le ministre Kenney de l’impact des opérations des opérations de la coalition à l’appui des forces irakiennes qui combattent l’EI, ainsi que de la dévastation que le groupe terroriste cause parmi les civils irakiens, notamment les minorités ethniques et religieuses.

La veille, le ministre canadien des Affaires étrangères, Rob Nicholson, avait conclu une réunion des directeurs politiques du groupe restreint de la coalition mondiale contre le groupe armé État islamique, à Québec, où il a annoncé plusieurs engagements du Canada.

Le Canada offrira jusqu’à 8,3 millions $ pour des programmes visant à bâtir la capacité des autorités irakiennes dans le domaine de l’action antimines, à fournir du matériel militaire non létal aux pays touchés par l’EI pour les aider à endiguer le flot de combattants étrangers et à sécuriser leurs frontières; contrer les menaces chimiques et biologiques; améliorer l’acheminement d’aide humanitaire.

L’opération IMPACT: le canada joint la parole à l’action

Le 7 octobre 2014, le gouvernement du Canada a autorisé les Forces armées canadiennes à appuyer la coalition et à participer à ses opérations aériennes en Irak visant à affaiblir la capacité de l’EI à mener des opérations militaires contre la population irakienne.

Depuis novembre 2014, les Forces armées canadiennes se sont donc jointes à la campagne militaire de la coalition contre l’EI et a déployé six avions CF-18, un appareil de ravitaillement CC-150T, deux avions de surveillance CP-140 en plus de 600 militaires, dont des membres d’équipage, du personnel de soutien et de logistique, du personnel de commande et de contrôle ainsi que du personnel de planification et de liaison, afin de travailler avec ses partenaires des États Unis et des autres pays membres de la coalition. En outre, environ 69 membres des forces spéciales sont déployés en Irak pour conseiller et aider les forces irakiennes dans leur lutte contre l’EI.

Le 30 mars 2015, le Canada a prolongé sa participation militaire jusqu’au 30 mars 2016 et élargi le mandat des FAC pour permettre des frappes aériennes contre des cibles de l’EI en Syrie.

En date du 29 juillet 2015, la Force opérationnelle aérienne en Irak a effectué 1268 sorties aériennes:

  • Les chasseurs CF-18 ont effectué 817 sorties;
  • L’aéronef de ravitaillement CC-150T a effectué 216 sorties et a acheminé environ 13 099 000 livres de carburant; et
  • Les aéronefs de patrouille CP-140 ont mené 235 missions de reconnaissance.

«Le Canada est préoccupé par la menace constante posée par l’EIIS. Nous nous tiendrons aux côtés du gouvernement et du peuple irakiens dans le cadre des efforts déployés pour freiner l’avancée de ce groupe génocidaire, qui menace le peuple irakien, a forcé des millions de minorités religieuses à abandonner leur maison, et a même menacé les Canadiens de violence», a déclaré aujourd’hui le ministre canadien de la Défense.

Et, de fait, le 30 juillet 2015, alors que les participants à la réunion de Québec étaient réunis au Château Frontenac depuis la veille, deux CF-18 Hornets canadiens frappaient deux enceintes du groupe EI à Al Qa’im, en Irak, et une enceinte du groupe djihadiste au nord de Boukamal, en Syrie, à l’aide de munitions à guidage de précision.

Le même jour, deux CF-18 ont aussi frappé des enceintes et une position de combat du groupe ultra-radical au nord-ouest de Haditha.

Et le 29 juillet 2015, alors que les délégués arrivaient tout juste à Québec pour la réunion des directeurs politiques de la coalition, deux CF-18 Hornets canadiens frappaient une position de combat du groupe EIIS au nord-ouest de Haditha.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.