Le gouvernement rendra hommage au lieutenant-colonel Sam Sharpe, député et vétéran de la Première Guerre mondiale

0
Le lieutenant-colonel Samuel Sharpe.
Le lieutenant-colonel Samuel Sharpe.

Erin O’Toole, ministre des Anciens Combattants, et Andrew Scheer, président de la Chambre des communes, ont dévoilé aujourd’hui des plans visant à créer une plaque commémorative en bronze en l’honneur du lieutenant-colonel Sam Sharpe.

Une fois réalisée, la plaque sera installée dans le foyer de la Chambre des communes. Elle arborera un texte sur la vie du lieutenant-colonel Sharpe, ainsi que son visage en relief, œuvre de l’artiste Tyler Briley de Port Perry.

Le lieutenant-colonel Sharpe a été élu à la Chambre des communes pour la première fois en 1908, et réélu en 1911 dans la circonscription d’Ontario‑Nord. Il était député lorsque la Première Guerre mondiale a éclaté, et a aidé à mobiliser le 116e Bataillon du Corps expéditionnaire canadien. Il a commandé le Bataillon en Europe, et a été réélu en décembre 1917, alors qu’il combattait en France. Le lcol Sharpe et son unité étaient présents lors de l’assaut de la crête de Vimy, et ils ont combattu à Avion et à Passchendaele.

Les atrocités dont le lieutenant-colonel Sharpe a été témoin durant la guerre, en particulier la mort de son proche camarade, le lieutenant Thomas Walton, ont gravement touché sa santé mentale. Il a été hospitalisé pour «débilité générale» mais était sans doute atteint de ce qu’on appelle aujourd’hui un état de stress post-traumatique. Le lieutenant-colonel Sharpe s’est enlevé la vie le 25 mai 1918.

Le lieutenant-colonel Sharpe a obtenu plusieurs citations pour son service et son courage au combat, et il a été décoré de l’Ordre du service distingué.

«Sam Sharp était un Canadien exceptionnel. Modeste avocat élu au Parlement en 1908, il a monté un régiment qui a combattu à la crête de Vimy et dans d’autres batailles de la Première Guerre mondiale, alors qu’il siégeait à titre de député. Les blessures mentales causées par son service, et sa fin tragique il y a près d’un siècle ont mené à sa disparition de notre histoire. Aujourd’hui, nous racontons l’histoire de Sam Sharpe, nous honorons son service et son sacrifice, et nous débutons une tradition d’élimination des stigmates associés aux blessures de stress opérationnel», a déclaré par voie de communiqué Erin O’Toole.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT #OpLENTUS

Les commentaires sont fermés.