Le navire ravitailleur chilien Almirante Montt arrive à Esquimalt pour aider la Marine Royale canadienne

0

Un navire de ravitaillement de la marine du Chili est arrivé aujourd’hui à Esquimalt à la suite d’une entente conclue avec ce pays pour améliorer l’interopérabilité avec la Marine royale canadienne (MRC) et fournir aux membres de la MRC l’occasion de poursuivre leur instruction sur le ravitaillement en mer en attendant l’arrivée des nouveaux navires de ravitaillement canadiens de la classe Queenston.

Les faits en bref

• À la suite d’un accord de soutien logistique mutuel (ASLM), le navire de ravitaillement AO 52 Almirante Montt de l’Armada de Chile (la marine chilienne) naviguera pendant 40 jours dans la région de l’océan Pacifique canadien afin d’appuyer les besoins en instruction de la MRC.

• L’instruction qui aura lieu à bord du navire ravitailleur chilien Almirante Montt est vitale pour le maintien des compétences individuelles et des capacités de matelotage de base des marins canadiens qui en ont besoin pour participer aux opérations de déploiement ainsi que pour conserver l’expertise nécessaire aux manœuvres à bord des navires de la classe Queenston lorsqu’ils auront été livrés.

• Il s’agit d’une première initiative, à court terme, visant à pallier les lacunes de la MRC en matière de services de soutien en mer. Afin d’aider la MRC à exécuter ses missions au cours des prochaines années, le gouvernement du Canada a décidé d’entamer des pourparlers préliminaires avec le chantier Davie Canada Inc. pour disposer d’une capacité intérimaire en navires de ravitaillement militaires conçus à partir de navires marchands remis en état.

• La MRC remplit sa mission principale qui est de préparer, de former et d’équiper les forces navales en prévision des missions qui lui sont assignées par le gouvernement du Canada au pays et à l’étranger.

Citation

«C’est une excellente occasion pour nos marins de travailler avec les marins chiliens à bord d’un navire ravitailleur pour en connaître les procédures et l’équipement et participer aux activités de ravitaillement en mer. En nous entraînant ainsi avec nos partenaires et nos alliés, nous augmentons non seulement la collaboration et l’esprit d’équipe, mais nous renforçons notre interopérabilité en mer.», a déclaré le contre amiral Bill Truelove, commandant des Forces maritimes du Pacifique et de la Force opérationnelle interarmées (Pacifique).

Les commentaires sont fermés.