Mistral: le Kremlin annonce la rupture officielle du contrat

0
Le BPC Vladivostok, de classe Mistral, en juin 2014, à Saint-Nazaire. (Archives/Quoique/Wikimedia Commons)
Le BPC Vladivostok, de classe Mistral, en juin 2014, à Saint-Nazaire. (Archives/Quoique/Wikimedia Commons)

Le contrat de livraison de Mistral sera officiellement rompu dans les plus brefs délais, a annoncé le conseiller du Kremlin pour la coopération technico-militaire Vladimir Kojine, à l’agence officielle RIA Novosti.

Selon le responsable, la France et la Russie aurait d’ores et déjà convenu des délais et des sommes à rembourser pour la non-livraison des deux navires.

Le constructeur naval français DNCS/STX a signé en juin 2011 un contrat de 1,2 milliard d’euros (1,7 milliard $) prévoyant la construction de deux bâtiments de projection et de commandement (BPC) de classe Mistral pour la Russie.

La livraison du premier des deux navires, le Vladivostok, aurait dû avoir lieu à l’automne 2014, mais elle a été suspendue par le président François Hollande sine die au motif que les conditions «n’étaient pas réunies» en raison de la crise ukrainienne.

Il était prévu que le deuxième navire baptisé Sébastopol soit remis à la Russie dans la seconde moitié de 2015. Mais l’accord a été suspendu comme dans le cas avec le premier navire Mistral.

Le 25 juillet, une source dans le secteur de l’industrie russe de la Défense a dit à l’agence TASS que les autorités russes avaient commencé à rassembler un groupe de spécialistes qui iraient en France pour démanteler les équipements installés sur les Mistral. «Nous avons reçu la tâche de le faire et nous allons réunir un groupe d’experts qui va maintenant aller en France pour démanteler l’équipement de télécommunications et de contrôle fournis par les fabricants russes et installé sur le Mistral (Vladivostok)».

L’annonce par le responsable russe intervient alors que le président français François Hollande avait déclaré lundi qu’il déciderait «dans les prochaines semaines» du sort du contrat litigieux de livraison des deux navires de guerre à la Russie.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT #OpLENTUS

Les commentaires sont fermés.