Pas de troupes turques sur le sol syrien, dit Ahmet Davutoglu

0
Un F-16C Falcon de la Turkish Air Force. (Archives/US DoD)
Un F-16C Falcon de la Turkish Air Force. (Archives/US DoD)

La Turquie n’a pas l’intention d’envoyer des troupes au sol en Syrie, a déclaré lundi le Premier ministre turc, Ahmet Davutoglu. Ce qui ne l’empêche pas de penser, comme les États-Unis, qu’il convient d’apporter un appui aérien aux rebelles syriens modérés.

Le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu, lors d’une conférence de presse à Ankara le 15 juillet 2015. (Archives/Adem Altan/AFP)
Hostile jusqu’à il y a peu à la coalition conduite par les États-Unis contre l’État islamique (EI), Ankara a effectué un virage spectaculaire la semaine dernière en lançant des raids aériens contre des positions de l’EI, mais également contre des combattants kurdes. La Turquie, membre de l’Otan, a de surcroît autorisé la coalition à utiliser certaines de ses bases aériennes.

Dans un entretien accordé à plusieurs journaux turcs, Ahmet Davutoglu a affirmé que si des divergences persistaient avec les États-Unis sur certains aspects de la politique en Syrie, les deux pays ont suffisamment de dénominateurs communs pour que la Turquie accepte d’ouvrir ses bases.

« L’un des points importants, c’est la couverture aérienne pour l’Armée syrienne libre et les autres éléments modérés qui combattent Daech », a-t-il déclaré selon le journal Hurriyet. « Puisque nous n’envoyons pas d’unités terrestres, et que nous ne le ferons pas, alors les forces qui coopèrent et qui agissent au sol doivent être protégées », a-t-il ajouté.

Les commentaires sont fermés.