Plus d’une centaine de policiers afghans se rendent aux talibans

0
Un membre de la police nationale afghane s'entraîne dans le camp américain Leatherneck, le 19 juin 2012, dans la province du Helmand, un bastion des talibans dans le sud de l'Afghanistan (Archives/Adek Berry/AFP)
Un membre de la police nationale afghane s’entraîne dans le camp américain Leatherneck, le 19 juin 2012, dans la province du Helmand, un bastion des talibans dans le sud de l’Afghanistan (Archives/Adek Berry/AFP)

Un total de 125 membres des forces de sécurité afghanes ont cessé de se battre face aux talibans après trois jours de combats dans la vallée de Tirgaran, située dans la province du Badakhshan (nord-est) dont la capitale est Faizabad, a annoncé dimanche Dawlat Mohammad Khawar, gouverneur du district de Wardoj.

«Après trois jours de combats intensifs entre les forces du gouvernement et les talibans pour prendre le contrôle de la vallée de Tirgaran, 125 membres de la police ont abandonné le combat samedi soir», a indiqué le gouverneur, précisant que la vallée de Tirgaran, qui a une importance stratégique, est passée sous le contrôle des talibans suite à la reddition de ces 125 membres de la police.

Le porte-parole des talibans Zabihullah Mujahid a confirmé dimanche la chute de la vallée de Tirgaran, précisant que la base militaire et les installations présentes dans la zone de Tirgaran étaient désormais sous le contrôle des talibans.

Près de 20 talibans et 10 membres des forces de sécurité afghanes ont été tués durant les combats, a ajouté M. Khawar.

Selon le général Baba Jan, chef de la police de la province de Badakhshan, il est «difficile de comprendre» pourquoi les policiers se sont rendus, insistant sur le fait qu’ils avaient suffisamment de munitions et de fournitures pour tenir pendant des semaines.

L’adjoint du gouverneur de la province Gul Mohammad Bedar a déclaré que cette reddition était «un acte majeur de trahison» qui ferait l’objet d’une enquête.

Le mois dernier, des centaines d’insurgés ont attaqué des postes de contrôle de sécurité dans le district de Yamgan, obligeant la police à les abandonner.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.