Ukraine: l’OSCE visée par des tirs veut revoir ses opérations dans l’Est

0
Ukraine: l'OSCE visée par des tirs veut revoir ses opérations dans l'Est. (AFP)
Ukraine: l’OSCE visée par des tirs veut revoir ses opérations dans l’Est.(AFP)

Un observateur de l’OSCE a été légèrement blessé lors de tirs visant la mission de l’organisation dans l’est rebelle de l’Ukraine, a déclaré mardi l’OSCE annonçant une révision de ses activités dans la zone de conflit en raison de la multiplication de ce genre d’incidents.

Ces derniers jours, des observateurs de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), chargés notamment de contrôler le respect de la trêve dans l’est de l’Ukraine, ont ainsi été visés lors de trois incidents, a annoncé la mission sur Twitter.

Dans le cas le plus grave, des hommes armés non identifiés ont tiré lundi sur une patrouille de l’OSCE dans le village de Chirokiné, un des points les plus chauds de la zone de conflit dans le sud de la région de Donetsk.

Un des observateurs a été touché par des éclats de béton causés par ces tirs et ayant percé son casque. Il souffre d’une commotion, a indiqué l’OSCE dans un communiqué.

Autre exemple, mardi matin des obus de mortier sont tombés près des véhicules de l’OSCE dans la région voisine de Lougansk, sans faire de blessés, a précisé la mission sur Twitter.

Cela est inacceptable et empêche le travail des observateurs, a dénoncé l’organisation.

À la suite de ces incidents, la mission est en train de réévaluer ses activités dans certaines parties de la zone de conflit, a prévenu l’OSCE.

Cette organisation a déployé plusieurs centaines d’observateurs notamment dans l’est de l’Ukraine où un conflit entre les rebelles prorusses et l’armée ukrainienne a fait plus de 6.500 morts en quinze mois.

Malgré une trêve globalement respectée depuis les accords de paix de Minsk 2 signés à la mi-février, les incidents meurtriers sont quasiment quotidiens dans la zone de guerre.

Mardi, les autorités ukrainiennes et séparatistes ont annoncé la mort d’un soldat et de deux femmes civiles au cours des dernières 24 heures dans des bilans séparés.

Nous avons perdu un soldat, douze autres ont été blessés, a indiqué un porte-parole militaire ukrainien Andriï Lyssenko, sans donner plus de détails.

Les autorités séparatistes ont pour leur part fait état de deux femmes âgées tuées par des bombardements dans la ville de Gorlivka, près de Donetsk.

Un immeuble résidentiel s’est écroulé sous les bombardements, deux femmes sont mortes dans les débris, a indiqué à l’AFP la mairie de cette ville.

Les commentaires sont fermés.