Arabie: au moins 15 morts dans un attentat contre la mosquée au QG des forces spéciales saoudiennes

Arabie: au moins 13 morts dans un attentat le 6 août 2015 contre la mosquée au QG des forces spéciales saoudiennes(Compte Twitter/@sara_habib2)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Arabie: au moins 13 morts dans un attentat le 6 août 2015 contre la mosquée au QG des forces spéciales saoudiennes(Compte Twitter/@sara_habib2)
Arabie: au moins 15 morts dans un attentat le 6 août 2015 contre la mosquée au QG des forces spéciales saoudiennes(Compte Twitter/@sara_habib2)

Treize personnes ont été tuées jeudi dans un attentat mené, probablement par un kamikaze, dans une mosquée fréquentée par les forces de sécurité dans la province d’Assir dans le sud de l’Arabie saoudite, a annoncé le ministère de l’Intérieur.
—–
Mise à jour au 06/08/2015 à 13h17

Le groupe djihadiste État islamique (EI) a revendiqué jeudi l’attentat suicide dont le bilan s’établit maintenant à 15 morts, dont 12 policiers, selon un communiqué mis en ligne.

L’attentat a été commis par un kamikaze, identifié comme étant Abou Sinan al-Najdi, qui a fait détoner sa ceinture d’explosifs dans le QG des forces spéciales à Abha, précise l’EI dans un communiqué de sa branche Province d’Al-Hijaz.

Le kamikaze, qui a réussi à s’infiltrer sur le site, a tué et blessé des dizaines de personnes, affirme le groupe qui promet « aux tyrans de la Péninsule arabique d’autres attaques qui vont leur nuire dans les prochains jours ».

—–

Dans un communiqué, le porte-parole du ministère de l’Intérieur saoudien a précisé que l’attentat avait été perpétré dans une mosquée au QG des forces spéciales à Abha, chef-lieu de la province, lors de la prière musulmane de midi.

«L’attentat terroriste a visé les fidèles en prière», a-t-il dit. «Dix policiers et trois employés ont été tués et neuf personnes blessées dont trois grièvement», a ajouté le porte-parole, révisant à la baisse un premier bilan de 17 morts fourni par la télévision d’État El-Ikhbariya.

Le porte-parole a laissé entendre qu’il s’agissait d’un attentat suicide. «Des lambeaux humains ont été retrouvés sur les lieux, ce qui pourrait être dû à la détonation d’une ceinture d’explosifs».

L’attentat est l’une des attaques les plus meurtrières ayant visé ces dernières années les forces de sécurité saoudiennes, dont deux membres ont été blessés à la mi-juillet dans un attentat à la voiture piégée à Riyad, revendiqué par le groupe djihadiste État islamique (EI).

L’Arabie saoudite, qui fait partie de la coalition dirigée par Washington pour combattre l’EI en Irak et en Syrie, a multiplié ces derniers mois les arrestations d’extrémistes sunnites soupçonnés de planifier des attaques pour «attiser les tensions confessionnelles».

La province orientale de l’Arabie saoudite a connu en mai deux attentats contre des mosquées chiites revendiquées par l’EI et qui ont fait 25 morts.