Égypte: attentat contre un immeuble de la police au Caire, une bombe explose dans la nuit

0
Trois bombes ont explosé dans la nuit de mercredi 19 à jeudi 20 août 2015 à proximité d'un immeuble de la police au Caire(Compte Twitter/@MrAhmedmoharam)
Trois bombes ont explosé dans la nuit de mercredi 19 à jeudi 20 août 2015 à proximité d’un immeuble de la police au Caire(Compte Twitter/@MrAhmedmoharam)

Une bombe a explosé dans la nuit de mercredi à jeudi à proximité un immeuble de la police au Caire, alors que l’Égypte est en proie à des attentats perpétrés par les djihadistes de l’État islamique (EI) visant principalement les forces de l’ordre, ont indiqué des responsables de la sécurité.
—-
Mise à jour au 20/08/2015 à 13h33

Le bilan s’établit maintenant à vingt-neuf blessés, dont six policiers.

L’attaque a été revendiquée ce jeudi matin par l’État islamique en Egypte sur un compte Twitter authentifié, afin de « venger les frères martyrs », six hommes pendus le 17 mai après avoir été condamnés à mort par un tribunal militaire pour avoir tué des soldats. Ils avaient été arrêtés dans la même zone que celle de l’attentat.

—-

La bombe a explosé à proximité des locaux de la sécurité nationale, rapporte également la télévision nationale égyptienne, ajoutant que l’explosion a détruit partiellement le bâtiment.

Aucun décès n’a pour le moment été signalé, mais l’explosion, dans le quartier de Shubra El Kheima, aurait fait au moins 8 blessés selon le responsable égyptien des services d’urgences, cité par l’agence égyptienne MENA.

Au moins six policiers ont été blessés, rapporte pour sa part le ministère de l’Intérieur égyptien, expliquant dans un communiqué qu’un inconnu a stoppé brutalement sa voiture devant le bâtiment de la sécurité nationale, en est sorti et a sauté sur une moto pour prendre la fuite, puis la voiture a explosé ».

Le quartier de Shubra El Kheima, situé au nord du Caire, est considéré comme faisant partie du Grand Caire. Sur les médias sociaux, les résidents de plusieurs quartiers du Caire disent avoir entendu une forte explosion.

L’explosion a ainsi endommagé des bâtiments et des véhicules et brisé des vitres d’immeubles voisins, rapporte de son côté le quotidien gouvernemental Al Ahram.

L’attaque n’a pas encore été revendiquée, mais le groupe Province du Sinaï, la branche égyptienne de l’EI, se déclare régulièrement l’auteur des attentats et attaques visant policiers et soldats depuis que l’armée a destitué et arrêté le 3 juillet 2013 le président islamiste élu Mohamed Morsi et réprimé dans le sang ses partisans.

Le dernier attentat à la bombe du genre visant les forces de sécurité dans la capitale égyptienne remonte au 24 janvier 2014, quand une voiture piégée a explosé en face de la Direction de la sécurité du Caire, tuant quatre personnes et détruisant la façade du bâtiment.

Par contre, dans la Péninsule du Sinaï, bastion des islamistes armés, des centaines de policiers et soldats ont été tués en deux ans.

La branche égyptienne de l’EI a aussi commencé à s’en prendre aux Occidentaux. Ainsi, le 11 juillet dernier, le groupe Province du Sinaï a perpétré un attentat à la voiture piégée visant le consulat d’Italie au Caire, faisant un mort et neuf blessés. Et le 12 août, le groupe a annoncé avoir décapité un jeune Croate travaillant pour une compagnie française enlevé fin juillet non loin du Caire, un an après avoir revendiqué le meurtre d’un Américain dans la même zone.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.