La coalition détruit en Irak un important atelier où l’EI montait ses camions piégés mortels (VIDÉO)

0


(Vidéo CJTF OIR)

Les frappes aériennes de la coalition ont détruit un important atelier où le groupe armé État islamique montait des camions piégés qu’il transformait en véhicules explosifs improvisés (en anglais, « vehicule borne improvided explosive device » ou VBIED), l’équivalent sur roues des engins explosifs improvisés mortels très prisés par les terroristes.

Le 1er aout, les avions de la coalition ont frappé avec succès cet atelier du groupe djihadiste près de Makhmur, en Irak, rapporte aujourd’hui un communiqué du CJTF-OIR, le commandement de la coalition sur le terrain de l’opération de lutte contre l’EI.

Ces camions piégés sont des armes de prédilection des djihadistes. Très difficiles à repérer et à contrer, ils parviennent à faire des dégâts considérables et sont devenus un graves problèmes pour la coalition et ses alliés dans ce conflit.

Cette installation, dit le commandement de la coalition, était un atout essentiel de l’EI qui permettait aux terroristes de produire ces nombreux VBIED, qui peuvent se déplacer facilement partout sur le territoire de l’Irak et être tout aussi facilement utilisés contre les forces de sécurité irakiennes et la population civile.

« Ces frappes, menées en coordination avec le Gouvernement irakien, aideront à réduire la capacité de Daesh [l’acronyme arabe de l’EI, ndlr] d’utiliser leur arme de choix, les VBIED « , a déclaré le brigadier-général Kevin Killea, chef d’état-major du CJTF-OIR, rappelant que les « VBIED de Daesh sont responsables de nombreuses attaques contre les forces de sécurité irakiennes et des atrocités commises contre les civils irakiens. »

Le même jour, les avions Canadiens, ont eux aussi effectué des frappes dans le cadre de l’opération IMPACT, la contribution du Canada à la coalition. Alors qu’ils prenaient part à des opérations de la coalition en soutien aux forces de sécurité irakiennes, deux CF18 Hornets ont frappé le 1er août une position de combat du groupe EI au nord-ouest de Mossoul à l’aide de munitions à guidage de précision.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.