L’armée algérienne intercepte des armes en contrebande près de la frontière malienne

0
Des soldats algériens. (Archives/AFP)
Des soldats algériens. (Archives/AFP)

L’armée algérienne a déjoué une tentative de contrebande d’armes, dont des obus antichars, près de la frontière avec le Mali, a annoncé samedi le ministère de la Défense.

Les militaires ont mis en échec vendredi lors d’une opération de reconnaissance près de la bande frontalière algéro-malienne « une tentative d’introduction » d’une importante quantité d’armes et de munitions, selon un communiqué du ministère repris par l’agence APS.

L’armée a notamment saisi quatre pistolets mitrailleurs de type Kalachnikov, quatre obus antichars, 225 kilogrammes d’explosifs et une importante quantité de munitions de différents calibres.

L’armée algérienne annonce régulièrement l’arrestation ou la mort de contrebandiers armés dans les zones frontalières sahéliennes.

L’Algérie compte plus de 6.000 km de frontière avec plusieurs pays, dont près de 1.400 km avec le Mali.

En 2012, le nord du Mali a été transformé en sanctuaire et en base d’opérations jihadistes, jusqu’au lancement à l’initiative de la France, en janvier 2013, d’une intervention militaire internationale, toujours en cours.

Les djihadistes en ont été en grande partie chassés à la suite de l’opération, mais des zones entières de cette région échappent encore au contrôle des autorités maliennes comme des forces étrangères.

Les commentaires sont fermés.