L’Iran a mis au point un nouveau missile à courte portée, annonce le président iranien

0
Une photo fournie par le site officiel du président iranien, Hassan Rouhani, le montre (G) en compagnie du ministre de la Défense, Hossein Dehghan (C) pour présenter le missile 313 appelé Fateh (Vainqueur), lors de la journée de l'industrie de défense à Téhéran, le 22 août 2015. (Présidence iranienne/AFP)
Une photo fournie par le site officiel du président iranien, Hassan Rouhani, le montre (G) en compagnie du ministre de la Défense, Hossein Dehghan (C) pour présenter le missile 313 appelé Fateh (Vainqueur), lors de la journée de l’industrie de défense à Téhéran, le 22 août 2015. (Présidence iranienne/AFP)

L’Iran a mis au point un nouveau missile à courte portée, a annoncé samedi le président iranien Hassan Rohani en affirmant qu’une telle arme était une nécessité à titre défensif dans la région.

Ce missile 313 appelé Fateh (Vainqueur) a une portée de 500 km et dispose d’une technologie plus avancée que d’autre missiles iraniens du même type déjà produits, selon Sepah News, le site des puissants Gardiens de la révolution, l’armée d’élite du régime.

Il a été dévoilé à l’occasion de la journée de l’industrie de défense qui, chaque année, permet à l’Iran d’exposer son matériel militaire.

À la Journée de l’industrie de la Défense à Téhéran, ce 22 août 2105, le président iranien Hassan Rohani a déclaré samedi que seuls les pays avec suffisamment de puissance de dissuasion peuvent garantir la paix pour leurs nations. (Présidence iranienne)
« Un pays faible incapable de se battre et se défendre face au pouvoir militaire de ses voisins et ennemis ne peut pas affirmer chercher la paix, car il doit seulement se préparer à être occupé à tout moment », a déclaré le président Rohani dans un discours télévisé à l’occasion de cette journée.

Il a affirmé que « la stratégie de l’Iran était basée sur la défense et la dissuasion ».

Plusieurs versions du Fateh ont été fabriquées au cours des années passées. Le nouveau Fateh 313 a été testé avec succès à plusieurs reprises et doit être produit en grande quantité, selon Sepah News qui n’a pas donné de chiffres.

Le programme de missiles balistiques iranien a été un sujet de contentieux lors des négociations nucléaires entre l’Iran et les grandes puissances qui ont abouti à un accord le 14 juillet.

Cet accord prévoit de limiter au domaine civil le programme nucléaire iranien en échange de la levée progressive et réversible des sanctions économiques internationales imposées à l’Iran depuis 2006.

Les opposants à l’accord en Iran ont affirmé que la résolution de l’ONU qui l’approuve contenait une disposition sur les missiles qui –bien que non contraignante– réduisait selon eux de manière inacceptable les capacités militaires iraniennes.

Cette résolution interdit à l’Iran de disposer de missiles « destinés à porter des têtes nucléaires ». Or Téhéran a toujours affirmé ne pas chercher à se doter de l’arme atomique, même avant les négociations et l’accord sur son programme nucléaire.


Missile iranien à courte portée Fateh 313 (Vidéo IRINN.IR)

Les commentaires sont fermés.