Photos de l’Opération NANOOK 15

Le NCSM Saskatoon manœuvre près d'un iceberg, le 22 août 2015. (Cpl Donna McDonald/Imagerie du Centre d'essais techniques aérospatiale).
Temps de lecture estimé : 2 minutes

Avec les restrictions en terme d’information et de communication en cours imposées par le chef d’état-major de la Défense à cause des élections fédérales, voici donc les seules informations disponibles sur l’entraînement des Forces armées canadiennes dans le Grand Nord afin de démontrer la souveraineté canadienne sur son territoire.

Opération annuelle, l’Opération NANOOK de cette année comporte trois scénarios:

  • Déversement de pétrole dans le golfe d’Amundsen: Cet événement a consisté en une discussion menée entre tous les partenaires du Nord à Inuvik, pour une durée de quatre jours. Elle a été suivie par un événement de formation de la communauté par la Garde côtière canadienne à Uluhaktok. Le partenaire leader de cette activité était la Garde côtière canadienne, avec les Forces armées canadiennes, Transports Canada, le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest, Environnement Canada, et un soutien de Sécurité publique Canada.
  • Tâche de sécurité dans l’Arctique: Le Groupe compagnie d’intervention arctique de l’Armée canadienne, les navires de défense côtière de la Marine royale canadienne, l’Unité de plongée de la Flotte, des CH-147F Chinook, CH-146 Griffon, CC-138 Twin Otter, et CC-115 Buffalo de l’Aviation royale canadienne, ainsi que des éléments de la Force opérationnelle interarmées et des services contractuels se sont déployés à Inuvik, Tuktoyaktuk, et Sachs Harbour, pour effectuer des tâches de sécurité dans l’Arctique en réponse à un scénario basé sur le sabotage initiée par des indicateurs d’alerte du Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord (NORAD) dans les environs de Tuktoyaktuk et Sachs Harbour. Le scénario incluait à la fois des menaces maritimes et terrestres au système d’alerte du Nord.
  • Scénario de sécurité et sûreté. L’avant-garde de l’unité d’intervention immédiate de l’Armée canadienne, un CC-138 Twin Otter, Sécurité publique Canada, le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest, Parcs Canada, et la Force opérationnelle interarmées du Nord se sont déployés à Fort Smith, en réponse à une simulation de feux de forêts nécessitant l’évacuation de la communauté.

650 personnes dont 550 militaires et 100 civils d’autres ministères prennent part à l’opération qui se termine officiellement le 30 août.

[toggle title= »Les Forces armées canadiennes et le Grand Nord » load= »show »]Opération NUNALIVUT, Opération NUNAKPUT, Opération NEVUS, Opération QIMMIQ, Opération NANOOK.

Exercice TRILLIUM RESPONSE, Exercice ARCTIC RAM, Exercice GUERRIER NORDIQUE, Exercice SABRE GLACE.[/toggle]