Rob Nicholson salue le 40e anniversaire de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe

0
Le 10 juillet 2015 à Helsinski, en Finlande, a eu lei une réunion informelle de l'OSCE pour marquer son 40e anniversaire (Archives/Petri Krook/ministère des Affaires étrangères de Finlande)
Le 10 juillet 2015 à Helsinski, en Finlande, a eu lei une réunion informelle de l’OSCE pour marquer son 40e anniversaire (Archives/Petri Krook/ministère des Affaires étrangères de Finlande)

Le ministre canadien des Affaires étrangères, Rob Nicholson, a salué aujourd’hui le 40e anniversaire de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).

« Le 1er août 1975, le Canada, les États-Unis et 33 États européens ont signé un document connu sous le nom d’Acte final d’Helsinki, marquant ainsi une étape importante dans les efforts déployés pour atténuer les tensions liées à la guerre froide et favoriser la paix et la stabilité en Europe. Ce document sans précédent concrétisait leur entente sur 10 grands principes qui régiraient leur comportement, non seulement les uns envers les autres, mais aussi face à leurs citoyens, notamment en ce qui a trait aux droits de la personne et aux libertés fondamentales », a déclaré le ministre canadien des Affaires étrangères.

Le 10 juillet, des représentants de haut niveau des gouvernements de l’OSCE et leur partenaires méditerranéens et asiatiques s’étaient réunis aujourd’hui à Helsinki pour marquer le 40e anniversaire de l’Acte final d’Helsinki.

L’événement commémoratif, suivi par un débat de haut niveau, a eu lieu symboliquement dans le Finlandia Hall où l’Acte final de la Conférence sur la sécurité et la coopération en Europe avait été signé le 1er août 1975.

Aujourd’hui, L’OSCE est la plus grande organisation de sécurité régionale au monde en vertu du chapitre VII de la Charte des Nations Unies. Elle œuvre dans la vaste région allant de Vancouver à Vladivostok.

L’OSCE, dont le siège est à Vienne, compte 57 États membres et 11 partenaires pour la coopération. Le forum sert de point de ralliement pour accroître la coopération en matière de sécurité entre l’Amérique du Nord, l’Europe, la Russie et l’Eurasie.

L’OSCE joue également un rôle essentiel dans le maintien d’une stabilité sans précédent dans la région européenne élargie.

« Une quarantaine d’années plus tard, les principes et les engagements de l’OSCE sont plus pertinents que jamais, bien qu’ils soient quotidiennement mis à l’épreuve par l’agression continuelle de la Russie en Ukraine et par l’ingérence russe dans d’autres régions de l’Europe de l’Est », a souligné le ministre Nicholson.

« Le Canada demeure convaincu que l’OSCE a un rôle à jouer pour réaliser la vision d’un espace commun de sécurité libre et démocratique […]Cela ne sera possible que si la confiance est progressivement rétablie par la mise en œuvre de bonne foi des principes et engagements convenus. », a également affirmé le chef de la diplomatie canadienne.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.