Tchad: exécution des 10 membres présumés de Boko Haram condamnés à mort

0
Le Tchad a jugé vendredi 28 août 2015 pour la première fois des membres présumés de Boko Haram (Capture d'images/45eNord.ca/France 24)
Le Tchad a jugé vendredi 28 août 2015 pour la première fois des membres présumés de Boko Haram (Capture d’images/45eNord.ca/France 24)

Dix membres présumés du groupe islamiste nigérian Boko Haram, condamnés à mort vendredi pour leur responsabilité dans le double attentat-suicide commis en juin à N’Djamena, ont été exécutés par balle samedi dans la capitale tchadienne, selon des sources concordantes.

Ils ont été fusillés ce matin dans un champ de tir situé au nord de N’Djamena, a annoncé à l’AFP une source judiciaire, une information confirmée par une source sécuritaire, qui a requis l’anonymat. Les dix accusés avaient été condamnés à mort vendredi par la Cour criminelle de la capitale tchadienne.

Les dix accusés de Boko Haram sont condamnés à mort. Les armes saisies seront mises à la disposition de l’État tchadien, les substances psychotropes seront détruites, avait indiqué vendredi la cour dans son verdict auquel a eu accès l’AFP.

Ce procès, ouvert mercredi, était le premier au Tchad de membres présumés de Boko Haram.


Le Tchad a jugé vendredi 28 août 2015 pour la première fois des membres présumés de Boko Haram (France 24)

Parmi les 10 personnes exécutées figure Mahamat Mustapha, alias Bana Fanaye, un Nigérian présenté par les autorités comme le cerveau des attaques du 15 juin: deux attentats-suicides simultanés contre le commissariat central et l’école de police de N’Djamena avaient alors fait 38 morts, dont les trois kamikazes, et 101 blessés.

Le 12 juillet, un nouvel attentat, revendiqué par Boko Haram, avait encore frappé N’Djamena: un kamikaze déguisé en femme s’était fait exploser sur le marché central, faisant au moins 15 morts et 80 blessés.

Les commentaires sont fermés.