Un drone américain, parti de Turquie, a bombardé une cible de l’EI en Syrie

0
Un drone RQ-4 Global Hawk, de Northop Grumman (Photo: Archives/US Air Force)
Un drone RQ-4 Global Hawk, de Northop Grumman (Archives/US Air Force)

Un drone américain a bombardé mercredi une cible du groupe État islamique (EI) dans la zone contrôlée par les islamistes dans le nord de la Syrie, première opération aérienne de ce type par un appareil américain parti de Turquie, a annoncé à l’AFP un responsable turc.

« Un drone américain a procédé aujourd’hui (mercredi) à un raid aérien en Syrie près de Raqa », a indiqué, sous couvert d’anonymat, le responsable turc en faisant référence à la ville dans le nord de la Syrie considérée par les islamistes de l’EI comme leur capitale.

Le drone avait décollé de la base turque d’Incirlik qu’Ankara a ouverte récemment aux militaires américains pour attaquer des cibles de l’EI en Syrie, selon la même source.

Le ministre des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, avait annoncé un peu plus tôt que la Turquie était prête à entamer une « vaste » lutte contre les jihadistes de l’EI en Syrie aux côtés des Etats-Unis, après être restée en marge de la coalition internationale dirigée par les Américains.

Le mois dernier Ankara avait donné son feu vert à l’utilisation par des avions de guerre américain de la base aérienne d’Incirlik, dans le sud de la Turquie, qui se trouve à 200 km à peine des positions de l’EI dans le nord de la Syrie voisine.

Le Pentagone a annoncé cette semaine que des drones américains armés avaient décollé d’Incirlik pour des missions au-dessus du nord de la Syrie, mais l’opération de mercredi est le premier raid aérien a avoir été effectué.

La Turquie, membre de la coalition internationale dirigée par les États-Unis, son partenaire dans l’Otan, avait jusqu’ici refusé d’agir massivement contre les jihadistes mais l’attentat meurtrier de juillet dans une ville frontalière,imputé à l’EI, l’a fait changer d’avis. Ankara a procédé ces derniers jours à des raids aériens limités contre le groupe EI en Syrie.

Des responsable turcs ont suggéré qu’Ankara allait augmenter ses raids aériens contre l’EI lorsque les opérations américaines depuis Incirlik seront lancées massivement.

Selon des médias, quelque 30 avions de chasse américains devraient arriver dans les prochains jours sur cette base pour participer à la lutte contre l’EI en Syrie.

Les commentaires sont fermés.