USA: arrestation d’un jeune sympathisant de l’EI qui voulait recruter une véritable petite armée djihadiste

0
Nader Saadeh, un Jordano-Américain radicalisé âgé de 20 ans qui tentait de recruter une véritable petite armée djihadiste pour combattre aux côtés de l'EI, a été arrêté près de New-York lundi 10 août 2015 et accusé en Cour fédérale du district du New-jersey de soutien à une organisation terroriste. (Facebook)
Nader Saadeh, un Jordano-Américain radicalisé âgé de 20 ans qui tentait de recruter une véritable petite armée djihadiste pour combattre aux côtés de l’EI, a été arrêté près de New-York lundi 10 août 2015 et accusé en Cour fédérale du district du New-jersey de soutien à une organisation terroriste. (Facebook)

Un Jordano-Américain de 20 ans, qui avait quitté les États-Unis en mai pour tenter de rejoindre le groupe djihadiste État islamique (EI), a été arrêté et a comparu lundi près de New York, ont annoncé les autorités judiciaires.

Nader Saadeh est accusé de tentative de soutien à une organisation terroriste.

Il a comparu lundi après-midi à Newark (nord-est) devant un juge fédéral, pour une audience préliminaire où lui ont été lues les charges retenues contre lui, a précisé à l’AFP un porte-parole du procureur fédéral.

Le 5 mai dernier, il avait quitté l’aéroport J.F. Kennedy à New York à destination de la Jordanie, avec le projet de rejoindre l’EI.

Selon la plainte contre lui, il y avait été arrêté à l’arrivée, et placé à l’isolement pendant cinq jours selon son père.

Il est accusé de tentative de soutien à une organisation terroriste étrangère et de complot visant à procurer un soutien matériel à une organisation terroriste étrangère. Chacune des charges est passible de 20 ans de prison.

Nader Saadeh a été placé en détention, sans possibilité de libération sous caution à ce stade.

La plainte précise que le jeune homme, dont le frère aîné Alaa Saadeh a aussi été arrêté le 29 juin pour vouloir rejoindre l’EI, avait commencé à se radicaliser en 2013.

La page couverture de la page Facebook de Nader Saadeh, arrêté près de New-York le 10 août 2015 et accusé de soutien au terrorisme
En 2014, il se laisse pousser la barbe, la teint en rouge, arrête de fumer et de boire, se met à prier cinq fois par jour. Et fait de nombreuses déclarations favorables à l’EI. Il trouvait notamment justifiée l’attaque contre le magazine satirique Charlie Hebdo à Paris en janvier et l’exécution d’un pilote jordanien brûlé vif par l’EI.

Il avait aussi changé de numéro de téléphone et déclaré à un proche – qui avait alerté le FBI – qu’il comptait partir étudier la théologie au Moyen-Orient. L’ordinateur de ce proche, qu’utilisait le jeune homme qui habitait à l’époque à Rutherford (New Jersey, est), a montré qu’il avait effectué de nombreuses recherches sur l’EI.

Plusieurs personnes, dont sa mère, avaient en vain tenté de le dissuader de rejoindre l’EI, selon la plainte.

Les parents des deux frères avaient été expulsés des États-Unis il y a plusieurs années après une condamnation, selon la même source.

Leur père vit désormais à Oman, leur mère en Jordanie.

Le billet de Nader Saadeh pour la Jordanie avait été acheté avec la carte bancaire de son frère, qui l’avait accompagné à l’aéroport le 5 mai avec deux autres complices présumés.

Ces deux complices présumés, Samuel Rahamin Topaz, 21 ans, et Munther Omar Saleh, 20 ans, ont aussi été arrêtés, respectivement les 17 et 13 juin. Le premier aurait voulu rejoindre l’EI et le second aurait recherché sur internet comment fabriquer une bombe et étudié des cibles touristiques potentielles à New York.

Les commentaires sont fermés.