Afghanistan: les talibans attaquent Kunduz et s’emparent de la moitié de la ville

0
50
Des membres des forces afghanes, le 22 juin 2015 dans le district de Chardarah, proche de Kunduz (Archives/Nasir Waqif/AFP)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Des membres des forces afghanes, le 22 juin 2015 dans le district de Chardarah, proche de Kunduz (Archives/Nasir Waqif/AFP)
Des membres des forces afghanes, le 22 juin 2015 dans le district de Chardarah, proche de Kunduz (Archives/Nasir Waqif/AFP)

Les talibans afghans ont lancé lundi à l’aube des attaques coordonnées aux trois principales entrées de Kunduz, chef-lieu de la province du même nom, dans le nord de l’Afghanistan. A la mi-journée, la « moitié de la ville » afghane était sous le contrôle des talibans.

Les rebelles contrôlent « la moitié » de la grande ville de Kunduz, verrou stratégique au nord du pays, dans la foulée de l’offensive qu’ils y mènent depuis l’aube lundi, a confirmé un porte-parole de la police de la province de Kunduz.

C’est la première fois depuis la chute de leur régime en 2001 que les talibans font une telle avancée dans l’une des plus grandes villes afghanes, infligeant un grave revers au gouvernement qui tentait dans l’après-midi d’endiguer leur avancée.

Renforts attendus
« Les renforts ne sont pas encore parvenus à rejoindre nos troupes. Les combats se poursuivent. Les talibans contrôlent la moitié de la ville, l’autre moitié est sous notre contrôle », a déclaré Sayed Sarwar Hussaini, porte-parole de la police, dans un entretien à la TV afghane.

Les talibans auraient déjà hissé leur drapeau blanc sur la place principale de Kunduz, d’après un responsable local qui s’exprimait sous le couvert de l’anonymat. Mais cette information n’a pu être confirmée de manière officielle.

Des combats se sont déroulés à 200 mètres des bureaux du gouverneur, a déclaré le gouverneur adjoint, Abdullah Danishy, qui a pu quitter lundi cette ville de 300’000 habitants pour gagner l’aéroport.

Vingt morts
Les talibans ont attaqué à l’aube les quartiers de Khanabad, Chardara et Imam Saheb et ont réussi à progresser vers le centre malgré l’intervention d’hélicoptères de l’armée. M. Hussaini a fait état de 20 morts parmi les assaillants et de trois blessés dans les rangs des forces de l’ordre. Plusieurs bâtiments étaient en feu.

Zabihullah Mujahid, porte-parole de la milice islamiste, a de son côté annoncé sur Twitter la prise d’un hôpital de 200 lits et celle de plusieurs bâtiments administratifs. Il a invité les habitants de Kunduz à rester chez eux. « Les moudjahidine s’efforcent d’épargner les civils. Les habitants peuvent être sûrs que nous ne leur causerons aucun problème », a-t-il écrit.