Irving Shipbuilding lance la construction du premier navire de patrouille extracôtier et de l’Arctique (VIDÉO)

0

Plusieurs centaines d’employés d’Irving Shipbuilding se sont réunis dans le nouveau hall d’assemblage du chantier naval de Halifax, le 1er septembre, pour célébrer le début de la production du premier navire de patrouille extracôtier et de l’Arctique (NPEA).

La livraison du premier navire NCSM de la classe Harry DeWolf est prévue en 2018.

«Ce jour marque une étape historique, que nous attendions tous avec impatience. Il est bon d’être constructeur de navires en Nouvelle-Écosse aujourd’hui, avec le lancement de cette opportunité intergénérationnelle» a déclaré Kevin McCoy, président de la société Irving Shipbuilding. «Nous réalisons ce projet, dotés de la meilleure équipe et du chantier naval le plus vaste et le plus moderne en Amérique du Nord. Notre objectif est de fournir le meilleur rapport qualité prix pour le Canada, grâce à une chaîne d’approvisionnement croissante d’un bout à l’autre du pays».

La production a commencé sur deux unités pour la section centrale du premier navire de patrouille extracôtier et de l’Arctique. Les soudeurs, les tuyauteurs, les constructeurs marins et les monteurs de charpentes métalliques figurent parmi les métiers associés au processus, utilisant la nouvelle chaîne de production de panneaux à la pointe de la technologie.

Il s’agit du premier des 21 navires qui renouvelleront la flotte de combat du Canada au cours des 30 prochaines années, dans le cadre de la Stratégie nationale d’approvisionnement en matière de construction navale. Irving Shipbuilding a construit plus de 80 % des navires de guerre actuels du Canada.

Tous les employés sur la liste d’ancienneté ont été rappelés. L’entreprise offre actuellement de l’emploi direct à près de 900 employés (salariés et horaires) à Dartmouth (où l’acier est coupé) et sur le chantier naval de Halifax.

Au cours des deux prochaines années, la main-d’œuvre présente sur les deux sites devrait passer à 1 600 employés directs, dont plus de 1 000 travaillant directement sur la production des NPEA. En outre, le nombre total des travailleurs directs chez Irving Shipbuilding (toutes activités confondues) devrait dépasser les 2 500, au pic de production des navires de combat de surface canadien qui remplaceront la flotte canadienne actuelle de frégates de la classe Halifax. Irving Shipbuilding continue d’ailleurs de pourvoir des postes au chantier naval de Halifax.

Les nouveaux navires de patrouille extracôtiers de l'Arctique seront construits par Irving Shipbuilding (MDN)
Les nouveaux navires de patrouille extracôtiers de l’Arctique seront construits par Irving Shipbuilding (MDN)

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT #OpLENTUS

Les commentaires sont fermés.