La Colombie dénonce une autre violation de son espace aérien par le Venezuela

0
La Colombie dénonce lundi 14 septembre 2015 une autre violation de son espace aérien par le Venezuela. (Contrapunto)
La Colombie dénonce lundi 14 septembre 2015 une autre violation de son espace aérien par le Venezuela. (Contrapunto)

La Colombie a dénoncé lundi une nouvelle violation de son espace aérien par un avion du Venezuela dans le nord-est, après le survol samedi de son territoire par deux autres appareils, sur fond de crise frontalière.

Le commandant de la force aérienne colombienne (FAC), le général Carlos Bueno, a déclaré en conférence de presse que dimanche « à 22H09 (03H09 GMT lundi) un avion militaire vénézuélien a pénétré l’espace aérien colombien dans le département du Vichada ».

L’appareil a survolé « le territoire colombien sur une distance de 10 kilomètres » avant de « virer à 350 degrés pour quitter l’espace aérien national », a-t-il ajouté.

Le ministère de la Défense avait précédemment indiqué que deux avions de combat avaient pénétré samedi dans l’espace aérien colombien à partir de la zone d’Alta Guajira, sur la frontière nord avec le Venezuela. Le président Juan Manuel Santos a ensuite annoncé la présentation ce lundi d’une protestation officielle auprès de Caracas.

Le général Bueno n’a pas précisé le modèle de l’appareil repéré dimanche soir, mais indiqué qu’il s’agissait d’un avion « de haute performance étant donné la vitesse enregistrée par le radar ».

Il a ajouté que la FAC avait contacté la force aérienne vénézuélienne selon laquelle « l’appareil a été contraint à pénétrer (sur le territoire colombien) en raison de mauvaises conditions météorologiques », mais qu’aucune autorisation n’avait été demandée contrairement aux procédures prévues par un accord de coopération bilatéral.

Dimanche, Caracas a accusé Bogota de tenter ainsi de faire échouer une éventuelle rencontre entre le président Santos et son homologue vénézuélien, Nicolas Maduro, pour régler la crise frontalière qui les oppose depuis trois semaines.

Une réunion entre les ministres des Affaires étrangères des deux pays, organisée à Quito samedi, a échoué à fixer une date pour cette rencontre.

La crise entre le Venezuela et la Colombie a débuté le 19 août lorsque M. Maduro a fermé une partie des plus de 2.000 km de frontière commune et décrété l’état d’exception, après une attaque contre des militaires vénézuéliens qu’il a attribuée à « des paramilitaires colombiens ».

Quelque 20.000 Colombiens ont quitté, de gré ou de force, le Venezuela depuis le début de la crise, selon l’ONU.

Les commentaires sont fermés.