Les Conservateurs veulent redonner la vocation universitaire au Collège militaire royal de Saint-Jean

Plus de 180 élèves-officiers étaient sur parade samedi 16 mai, pour défiler devant parents et amis, lors de traditionnelle parade de fin d'année. (Nicolas Laffont/45eNord.ca)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Les portes du Collège vont s'ouvrir ce samedi 8 novembre! (Archives/Nicolas Laffont/45eNord.ca)
Le Collège militaire royal de Saint-Jean accueillera peut-être de nouveaux étudiants. (Archives/Nicolas Laffont/45eNord.ca)

Un chapitre pourrait peut-être enfin se tourner pour laisser place à un autre si le parti Conservateur est reporté au pouvoir. Stephen Harper souhaiterait ainsi ramener le niveau universitaire au Collège militaire royal de Saint-Jean.

Il y a exactement 20 ans, en 1995, le nouvellement élu gouvernement libéral de Jean Chrétien décidait de fermer plusieurs institutions jugées inutiles, dont le Collège militaire royal de Saint-Jean. Le gouvernement de Stephen Harper l’a rouvert en 2008, mais à titre de cégep seulement.

Le Parti conservateur, via le ministre sortant de la Sécurité publique Steven Blaney et le candidat dans Saint-Jean Stéphane Guinta, s’engagerait ainsi à rétablir la vocation universitaire du Collège militaire royal de Saint-Jean. Une annonce doit être faite ce mercredi. 45eNord.ca sera bien évidemment présent.

Selon nos propres informations, le plan ne serait toutefois pas de rouvrir toutes les années tel que le CMR Saint-Jean avait au moment de sa fermeture. En effet, en 1988, l’Assemblée nationale du Québec avait approuvé un projet de loi qui autorise le collège à offrir un enseignement de deuxième et troisième cycle, ce qui en faisait donc une université complète.

Le Collège militaire royal du Canada, à Kingston, est aujourd’hui la seule université fédérale dédiée à la formation des officiers des Forces armées canadiennes.

Au moment de quitter son poste de commandant du CMR Saint-Jean en juin dernier, la colonel Jennie Carignan avait révélé à 45eNord.ca que plusieurs options de réouverture avaient été préparé et que l’une d’elle a finalement été choisie en 2014 et s’est traduite par la présentation d’un plan d’affaires plus détaillé avant d’être présenté au Conseil des Forces armées canadiennes.

Plus de détails dans un prochain article à 18h après l’annonce officielle.