Les États-Unis demandent à la Grèce de refuser le passage d’avions russes vers la Syrie

0
Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavorv, a déclaré le 7 septembre 2015 en réponse aux inquiétudes américaines que la Russie ne cache pas ses livraison d'armes au régime de Damas. (AFP/Kirill Kudryavtsev)
Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavorv, a déclaré le 7 septembre 2015 en réponse aux inquiétudes américaines que la Russie ne cache pas ses livraison d’armes au régime de Damas. (AFP/Kirill Kudryavtsev)

Les États-Unis ont demandé à la Grèce de ne pas autoriser les avions russes effectuant des livraisons en Syrie à emprunter son espace aérien, a déclaré lundi une source au ministère grec des Affaires étrangères, soulignant que son pays étudiait actuellement cette requête.

« Nous avons reçu la requête samedi et nous l’examinons », a dit un responsable de la diplomatie grecque ayant souhaité rester anonyme.

La Russie a sollicité la Grèce en vue du passage de deux avions entre les 1er et 24 septembre, a-t-il ajouté.

Le secrétaire d’État américain John Kerry a appelé samedi son homologue russe Sergueï Lavrov pour lui exprimer l’« inquiétude des États-Unis » quant à un éventuel engagement militaire de Moscou en Syrie.

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a de son côté souligné au cours de cet entretien que « la partie russe n’avait jamais caché livrer des équipements militaires aux autorités syriennes pour lutter contre le terrorisme », a fait savoir lundi la diplomatie russe.

Vendredi, le président russe Vladimir Poutine avait affirmé qu’il était encore trop tôt pour parler d’un engagement militaire de la Russie en Syrie en vue de combattre l’État islamique . « Il est prématuré de dire que nous sommes prêts à y aller là, tout de suite », avait déclaré M. Poutine, rappelant toutefois que Moscou vendait depuis longtemps des armes au régime du président syrien Bachar al-Assad.

Les commentaires sont fermés.