Mulcair affirme que les Forces armées canadiennes n’ont absolument aucun rôle à jouer en Syrie et en Irak

0
Thomas Mulcair, chef du  Nouveau parti démocratique et leader de l'Opposition officielle (Nicolas Laffont/45eNord.ca)
Pour le chef du NPD Thomas Mulcair, les Forces armées canadiennes n’ont aucun rôle à jouer en Irak et en Syrie. (Archives/Nicolas Laffont/45eNord.ca)

Le chef du NPD Thomas Mulcair a mis de l’avant sa base pacifiste aujourd’hui, disant que les militaires canadiens n’ont aucun rôle à jouer dans le conflit en Syrie et en Irak. 

De passage à Brossard, sur la rive-sud de Montréal, M. Mulcair a déclaré que le conflit actuel en Syrie et en Irak est le résultat de la tentative de renversement d’un gouvernement couplé avec les politiques malavisées militaires des puissances occidentales, ajoutant que plus de bombes ne sont pas la réponse.

«Le NPD est en désaccord avec l’utilisation des Forces armées canadiennes dans ce conflit», a déclaré M. Mulcair. «Nous avons été clairs sur cela depuis le début».

Mais le chef du NPD a également rejeté les suggestions que les Forces armées canadiennes puissent être déployées pour une mission humanitaire dans la région.

Selon lui, le Canada peut faire plus pour aider les réfugiés syriens et irakiens et a déclaré que le gouvernement devrait déployer des personnes en Turquie pour les demandes d’asile accélérées.

De son côté, le chef du Parti conservateur Stephen Harper avait précédemment critiqué le NPD pour sa volonté d’aider les réfugiés, tout en refusant de lutter contre ce que M. Harper qualifie être la «cause» de la souffrance, à savoir le groupe armé État islamique. M. Harper ne prend cependant pas en compte le fait que bon nombre des réfugiés qui arrivent en Europe fuient en grande majorité le conflit opposant Bachar al-Assad aux rebelles, et non l’EI.

Rappelons toutefois que les CF-18 canadiens et les avions de la coalition ont permis de briser le siège du Mont Sinjar l’an dernier, ce qui a permis à des milliers de réfugiés de fuir en toute sécurité.

De plus, les bombardements de la coalition sont moins fréquents en Syrie qu’en Irak et les plus récentes cartes montrent que le groupe armé continue de progresser dans le pays de Bachar al-Assad, faisant même une sacrée avancée au cours des derniers mois.

Malgré les frappes de la Coalition, l'EI a progressé au cours de l'été. (45eNord.ca/ISW)
Malgré les frappes de la Coalition, l’EI a progressé au cours de l’été. (45eNord.ca/ISW)

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT #OpLENTUS

Les commentaires sont fermés.