Turquie: un soldat tué par des tirs venus d’une région de Syrie contrôlée par l’EI

0
Un soldat, grièvement blessé à la suite de l'explosion d'une bombe artisanale à Bingöl, dans l'est, a succombé à ses blessures, rapporte l'agence turque Anatolie le 13 août 2015 en soirée. (Compte Twitter/‏@anadoluajansi)
Des soldats turcs sont régulièrement tués depuis que les hostilités ont repris entre rebelles kurdes et forces turques, mais, mardi 1er septembre, 2015, un premier soldat a été tué par des tirs venus d’une région de Syrie contrôlée par l’EI.(Photo/Archives/Compte Twitter/‏@anadoluajansi)

Un soldat turc a été tué et un autre porté disparu mardi lors d’un incident armé survenu à la frontière entre la Turquie et la Syrie dans un secteur du territoire syrien contrôlé par le groupe djihadiste État islamique (EI), a rapporté l’état-major.

Le militaire a été grièvement blessé par des tirs venus côté syrien et est mort de ses blessures à l’hôpital de Kilis (sud), a indiqué le commandement militaire dans une déclaration sur son site internet.

« Le contact a été perdu avec un des camarades de ce soldat pendant les affrontements », a ajouté l’armée, précisant qu’une opération était en cours pour tenter de le retrouver.

L’origine des tirs n’a pas été précisée par l’état-major. Le gouverneur de la province de Kilis, Süleyman Tapsiz, cité par l’agence de presse Dogan, a pour sa part indiqué que l’incident avait opposé l’armée à des « contrebandiers », sans autre détail.

L’armée turque a pour la première fois frappé des objectifs du groupe EI en Syrie fin juillet, après un précédent incident de frontière impliquant des membres du mouvement jihadiste qui a fait deux morts dans les rangs turcs.

Longtemps accusé d’être complaisant voire de soutenir le groupe État islamique (EI), le gouvernement islamo-conservateur d’Ankara a depuis donné son feu son feu vert à l’utilisation par les États de la coalition de sa base aérienne d’Incirlik (sud du pays) pour participer aux frappes contre le mouvement islamiste en Syrie et en Irak.

Le ministère turc des Affaires étrangères a annoncé qu’un premier raid anti-EI avait été mené vendredi dernier par l’aviation turque avec la coalition menée par les États-Unis.

Les commentaires sont fermés.