Bilan du 18e symposium de l’Institut de la CAD au Collège militaire royal du Canada (PHOTOS)

0

Organisé par l’Institut de la Conférence des associations de la Défense et hébergé au Collège militaire royal du Canada, le 18e symposium annuel des étudiants diplômés* s’est une nouvelle fois intéressé aux intérêts canadiens en matière de sécurité et de défense. 

Durant deux jours, six panels réunissant 18 étudiants se sont enchaînés.

Dès le premier panel, le ton était donné avec un focus mis sur la lutte contre les groupes armés terroristes: Said Yaqub Ibrahimi de l’Université de Carleton a longuement expliqué comment les états défaillants sont un terreau fertile pour le développement des groupes islamistes extrémistes. Puis ce fut au tour de Maxime Soutière-Kucharski de l’Université du Québec à Montréal de faire un survol de la participation canadienne à la lutte contre le groupe EI et de s’interroger sur son impact. Finalement, Raphaël Leduc de l’Université d’Ottawa a fait une présentation sur l’impact des politiques domestiques sur le flux migratoire des combattants étrangers.

Deux panels plus tard, c’est le lieutenant-général Stephen Bowes, commandant du Commandement des Opérations interarmées du Canada, qui s’est adressé à la centaine de personnes présentes lors du lunch afin d’expliquer la vision des Forces armées canadiennes sur les opérations en cours à travers le monde.

Le soir même, c’était au tour de la lieutenant-général Christine Whitecross, cheffe du personnel militaire et responsable du dossier des inconduites sexuelles, de s’exprimer. Revenant sur le dévoilement du problème des inconduites sexuelles au sein des Forces, la lieutenant-général a révélé avoir été affectée «au plus profond de son être», mais que la lutte ne devait pas seulement s’arrêter aux «comportements sexuels» mais à tous les «comportements nuisibles». «Il faut changer les comportements maintenant, afin de changer la culture à plus long terme», a-t-elle déclarée.

Finalement, le deuxième et dernier jour du symposium s’est conclu par trois autres panels abordant la Russie, Twitter et l’armement du 21e siècle.

Accompagné du commandant du Collège militaire royal du Canada, le brigadier-général Sean Friday, le président de l’Institut de la CAD, le major-général (ret.) Daniel Gosselin, a remis les prix des grands gagnants.

  1. Raphaël Leduc de l’Université d’Ottawa avec «Bombs at Home or Fighters Abroad: Domestic Security Policy and its Impact on Migration of Foreign Fighters»
  2. Rebecca Jenson de l’Université de Calgary avec «Innovation in contact with the enemy: special forces and counterinsurgency in Iraq»
  3. Lauren Cardinal de l’Université Queen’s avec «The Importance of Domestic Factors in the Iranian Nuclear Agreement, Canadian Engagement Strategies with Iran for the Future»
  4. (Prix Colonel Peter Hunter du Royal Canadian Military Institute): Harris Stephenson de l’Université de Calgary avec «Mobile Change and Armoured Continuity: An Analysis of Canada’s Mobile Gun Procurement»
* 45eNord.ca est le partenaire média du symposium annuel des étudiants diplômés

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d’exercices ou d’opérations, au plus près de l’action.
#OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.